Cette page présente d’abord des sujets de prière spécifiques par ordre chronologique et, plus bas, des sujets de prières plus généraux.
 
Septembre 2022
  • Remercions Dieu d’avoir répondu à vos prières pour l’Église en Syrie pendant toutes ces années. Elles ont fait une grande différence.
    Le pasteur Edward de Damas dit: «Nous ne nous sommes pas sentis abandonnés. Nous nous sentions appartenir au corps du Christ. Dieu nous a permis de transmettre à notre tour l’amour du Christ.»
  • Continuons à prier pour les chrétiens en Syrie.
    Le pasteur Edward dit: «Les gens ne voient pas d’avenir ; ils sont plus nombreux que jamais à essayer de partir. Beaucoup disent que l’effondrement économique est encore pire qu’avant. Pour la première fois, la classe moyenne en Syrie est sur le point de mourir de faim.
  • À cause de la crise qui dure depuis plus de 11 ans en Syrie, de nombreux chrétiens ont quitté le pays. Dans certaines églises, plus de la moitié des croyants sont partis, dont beaucoup occupaient des fonctions dirigeantes. Cela pèse beaucoup sur les responsables qui sont restés.
    Prions pour que Dieu renouvelle leur force.
  • La pénurie d’électricité fait que les ascenseurs des immeubles sont la plupart du temps hors service. Pour les personnes âgées, cela signifie souvent qu’elles ne peuvent plus sortir de chez elles.
    Prions pour tous ceux qui se sentent isolés. Remercions Dieu pour les prêtres comme le Père Fadi et les jeunes comme Joëlle et George qui vont régulièrement visiter des personnes âgées.
  • En raison de l’énorme crise énergétique, l’électricité n’est disponible dans la plupart des villes qu’une petite partie de la journée. Plusieurs églises et centres d’espoir fournissent l’électricité et Internet pour que, par exemple, les étudiants puissent étudier et faire leurs devoirs.
    Prions pour que ce service à la communauté puisse continuer.
  • Alaa (37 ans) et sa famille ont dû quitter Homs pour le village d’Al Hwash. Récemment, Alaa a ouvert une scie- rie avec le soutien de l’Église grecque orthodoxe.
    Prions pour que ce soit un succès et que cela nourrisse non seulement sa famille, mais aussi les familles de ses collaborateurs.

 

Août 2022
  • 37 moniteurs d’école du dimanche ont participé à Alep à un séminaire de guérison des ­traumatismes.
    Il s’agissait avant tout d’aborder les effets de la guerre sur le psychisme des jeunes. De nombreux participants ont été très touchés. Remercions Dieu pour cette formation. Puissent ses fruits être durables.
  • Un envoi de 400 livres a été bloqué à la frontière ­syrienne.
    Prions pour que l’importation de ces ouvrages spirituels soit autorisée et pour que notre partenaire local soit protégé de nouvelles mesures du gouvernement.
Juillet 2022
  • Le gouvernement a édicté de nouvelles règles pour les demandes de visa. En conséquence, beaucoup de nos activités ont été reportées, car de nombreux formateurs viennent de l’extérieur de la Syrie.
    Malgré les défis, la majorité des visas demandés ont été approuvés, ce qui a permis aux formateurs d’entrer en Syrie et de dispenser la formation prévue. Louange à Dieu !
  • En avril, Samir et Mounir, deux croyants d’un village du sud-est de la Syrie, ont été sauvagement assassinés.
    Prions Dieu de réconforter leurs familles et de protéger les chrétiens qui restent dans cette région de Syrie.
Juin 2022
  • Nujud, mère de deux adolescents, a perdu son mari à la guerre. Elle a ouvert un magasin à Lattaquié afin d’avoir un revenu régulier.
    Que Dieu réconforte Nujud et toutes les femmes qui ont perdu leur mari dans la guerre.
  • Remercions Dieu pour le succès du projet d’irrigation utilisant la source Nab‘ Karkar à Tartous. Elle alimente 114 parcelles agricoles qui n’avaient plus d’eau. Les agriculteurs préparent maintenant leurs champs pour la plantation.
Mai 2022
  • 35 étudiants de Damas ont commencé à rendre visite chaque semaine à des chrétiens âgés isolés et à pourvoir à leurs besoins.
    Que Dieu donne sa force et sa bénédiction à ces étudiants et apporte réconfort et joie à ces personnes âgées dont les enfants ont quitté le pays.
  • Un de nos partenaires rapporte : « Nous avons constaté que les difficultés financières empêchent les jeunes couples chrétiens d’avoir des enfants. » À long terme, cela aura des conséquences sur l’avenir de la chrétienté dans le pays.
    Prions pour que les jeunes couples aient confiance dans la providence divine, et pour l’avenir de l’Église.
Avril 2022
  • Environ 40 personnes participent à une formation à la relation d'aide chrétienne. Cette initiative est la première du genre, et après 10 ans de guerre, le besoin d’une assistance spirituelle est grand.
    Prions pour que les participants soient une bénédiction dans leurs communautés.
  • Lorsqu’un groupe militant a découvert qu’une croyante d’origine kurde fréquentait l’église, ils l’ont menacée. « Nous sommes un groupe de chrétiens dans le quartier et nous nous réunissons maintenant en secret », dit-elle.
    Prions pour ces croyants.
Mars 2022
  • La police surveille nos partenaires locaux et leur a posé de nombreuses questions sur notre travail ces derniers mois.
    Prions pour la sagesse de nos partenaires face aux demandes du gouvernement et pour qu’ils puissent poursuivre leur travail en paix.
  • Remercions Dieu pour notre partenariat toujours plus développé avec la Cuisine pour les pauvres de Marmarita-Homs.
    Celle-ci a déjà lancé sept projets de subsistance. Prions pour le succès de ces projets et pour que la Cuisine pour les pauvres soit une source d’espoir pour les personnes dans le besoin.
  • Notre partenaire a créé un groupe Facebook pour les adolescents offrant une plateforme en ligne sécurisée pour les questions et les échanges.
    En une semaine, l’action publicitaire a atteint plus de 10’000 personnes et nous avons eu 270 abonnés. Prions pour que ce succès perdure.
Janvier 2022
  • L’Église des croyants d’origine musulmane grandit ­rapidement.
    L’an dernier, un peu plus de 100 chrétiens ont été baptisés. Remercions Dieu pour les chrétiens qui ont décidé de confesser leur foi, même lorsque cela pourrait les mettre en danger.
  • L’an dernier, un nouveau partenariat a été conclu dans le centre de la Syrie. Cela nous permettra d’aider les chrétiens dans le besoin dans une nouvelle région.
    Prions pour que ce partenariat soit un succès et que l’équipe locale ait la sagesse nécessaire pour identifier les besoins des chrétiens et y répondre.
Décembre 2021
  • Remercions Dieu pour les nombreux centres d’espoir ouverts ces cinq dernières années.
    Celui de Damas, par exemple, offre une formation professionnelle à 200 jeunes hommes et femmes pour les encourager à rester au pays.
  • L’abus de drogues est très répandu chez les adolescents et les jeunes adultes.
    Prions pour que le gouvernement renforce son action et pour que l’Église parvienne à gagner les jeunes à Jésus et les aide à suivre le bon chemin.
  • Les chrétiens d’origine musulmane ont particulièrement besoin de nos prières.
    Des Druzes, au sud, et des Kurdes, au nord, viennent à la foi en Jésus malgré toutes les persécutions qu’ils subissent de la part de leur famille et de leur communauté. Que Dieu les garde.
Septembre 2021
  • Prions pour la situation économique encore très sombre. 80 % de la population souffre d’insécurité alimentaire.
    Les Syriens font la queue pendant des heures pour du pain ou de l’essence, puis à nouveau pour du gaz, du riz et du sucre. La monnaie se dévalue toujours plus, le pouvoir d’achat baisse d’heure en heure.
  • Prions pour l’unité entre les Églises de Syrie.
    Le ministère de Portes Ouvertes construit des ponts, mais les confessions ont du mal à s’accepter mutuellement. Prions pour que la base commune de leur foi en Jésus et en la Bible comme Parole de Dieu rapproche les Églises.
  • Remercions Dieu pour les centres d’espoir mis en place dans toute la Syrie.
    L’un d’entre eux est le monastère « Jésus et Marie » de Damas. Il propose des cours professionnels et d’appui pour encourager les jeunes à rester en Syrie. Hommes, femmes, enfants et jeunes bénéficient de ce centre. Que Dieu bénisse ce ministère.
  • Mourad*, notre coordinateur en Syrie, demande nos prières pour une formation sur les traumatismes à l’intention des prêtres.
    «À la demande de l’évêque, un cours pour les prêtres commencera après l’été 2021, et un autre en parallèle pour les enseignants des écoles. Les participants apprendront à apporter un soutien psychosocial, de façon à mieux reconnaître les traumatismes et à mieux accompagner les personnes touchées.»
  • Prions pour nos projets de subsistance à Marmarita, où quatre de ces projets viennent d’être lancés.
    Des chrétiens ont ouvert un magasin de vêtements, une boucherie, un supermarché et un magasin de chaussures. Prions pour que d’autres projets encore soient couronnés de succès. Que le Seigneur continue de bénir ces chrétiens qui travaillent dur pour un avenir meilleur.
 
COVID-19
  • Elias*, un des collaborateurs syriens de notre organisation partenaire, explique pourquoi la Syrie est particulièrement vulnérable: «Pendant des années, de nombreux Syriens n'ont pas pu consommer une nourriture saine. Les médecins en Syrie constatent que le nombre de personnes sujettes aux maladies saisonnières est beaucoup plus grand pour cette raison. Elles sont ainsi plus sensibles au virus.»
  • Les produits d'hygiène et l’accès à l'eau potable font aussi défaut. Dans les villes d’une certaine importance, la pollution atmosphérique est énorme en raison des nombreux générateurs nécessaires pour produire de l'électricité.
  • Pendant la guerre, nombre de jeunes et de familles ont fui dans d'autres pays, laissant une population avec un pourcentage élevé de personnes âgées. Ces dernières sont les plus menacées, et si elles tombent malades, elles n'ont souvent personne pour s'occuper d'elles.
  • Malgré son faible nombre et la persécution, l’Église en Syrie a apporté beaucoup d’aide ces dernières années. Les chrétiens ont grand besoin de notre prière et de notre soutien pour que ce puissant témoignage de l'amour de Dieu continue.

 

Sujets de prière généraux

La liste qui suit rassemble les sujets de prière qui nous ont été soumis par les responsables des différentes confessions chrétiennes en Syrie.

 
Pour l’Église en Syrie
  • Rendons grâces pour les nombreuses communautés chrétiennes qui apportent une aide aux personnes déplacées et nécessiteuses en Syrie. Leur témoignage touche aussi beaucoup de musulmans.
  • Prions pour une unité toujours plus grande des chrétiens en Syrie.
  • Prions pour la sagesse et la protection des responsables de paroisses et de communautés, particulièrement exposés.
  • Prions aussi pour la protection divine des transports de bibles et de littérature chrétienne dans le pays. La demande est actuellement énorme.
 
Pour les chrétiens en Syrie
  • Prions pour les proches des victimes d’attentats et des personnes enlevées. Que Dieu les console et pourvoie à leurs besoins.
  • Prions pour tous les chrétiens qui ont été traumatisés par les événements des derniers mois, en particulier les enfants.
  • Prions pour que les chrétiens reçoivent non seulement un minimum vital, mais aussi de quoi aider à leur tour d’autres personnes dans le besoin.
  • Prions pour que les chrétiens choisissent de rester en Syrie malgré les difficultés et l’insécurité qui y règnent.
 
Pour la Syrie
  • Prions pour qu’il soit enfin mis un terme au bain de sang et pour une solution pacifique au conflit.
  • Prions pour le retour du calme et de la sécurité, afin que les réfugiés de l’intérieur, qui représentent près des deux tiers de la population syrienne, puissent regagner leurs villes et leurs maisons.
  • Prions pour que la situation économique du pays se stabilise. La population souffre d’une inflation galopante. Depuis le début du conflit, beaucoup de Syriens ont perdu leur emploi, certains sont même sans abri.
  • Prions pour les enfants et les jeunes qui continuent à se rendre chaque jour à l’école ou à l’université, alors que ces déplacements quotidiens sont extrêmement dangereux. Prions pour cette jeune génération qui ne se voit pas d’avenir et qui grandit dans la peur, l’insécurité et la guerre.
 
Voici ce qu’un responsable d’église en Syrie nous dit:

«Comme vous le savez, l’Église chrétienne en Syrie fait face à une crise humanitaire majeure, et nous perdons espoir. Face à la violence et à la persécution, nos frères et nos sœurs luttent pour garder leurs yeux sur le Seigneur et pour chercher Sa face. Et pourtant, au milieu de la douleur, de la souffrance et de la mort, Dieu se sert de son Église pour accomplir Son plan.
C'est pourquoi les chrétiens de toutes les dénominations supplient Dieu d’accorder sa miséricorde à la Syrie et de mettre fin à la violence. Nous, les chrétiens de Syrie, vous demandons de vous joindre à nous dans la prière.»

 
Prière d'un pasteur Syrien
Quand je pense à mon pays, ma tristesse est immense, je pleure, les mots me manquent... Quand on me conseille de partir, d’émigrer, je réponds:
Si je reste... c’est pour l’Église de Jésus, pour que son message continue d’être une lumière qui guide ceux qui ont peur et qui sont perdus.
Si je reste... c’est parce que la moisson est grande... la souffrance est immense... une plaie profonde, un sentiment de désespoir.
Si je reste... c’est pour suivre l’exemple de mon Maître, qui faisait le bien autour de lui, qui guérissait tous ceux qui étaient sous la domination du mal.
Si je reste, c’est parce qu’il y a beaucoup de travail, beaucoup d’âmes à sauver, comment quelqu’un dans ma situation pourrait-il partir ? Seigneur, donne-moi la force!

 

* Noms d'emprunt