Au moyen de la campagne «Impact Inde», nous voulons soutenir encore plus les chrétiens indiens au cours des deux ­prochaines années.

Le pasteur Samuel*, un de nos nombreux partenaires en Inde, a dit: «Nous sommes des chrétiens indiens et nous aimons notre pays. Nous prions pour l’Inde chaque jour.» Prions avec les chrétiens indiens pour leur témoigner notre solidarité.

L’ampleur de la persécution des chrétiens dans le nord et le centre de l’Inde augmente de jour en jour.
Des chrétiens sont faussement accusés de conversions forcées et injustement emprisonnés. Prions Dieu de les préserver et de changer le cœur des persécuteurs.

Septembre 2022
  • Prions pour les partenaires de Portes Ouvertes qui proposent des formations et des programmes d’aide pratique aux chrétiens persécutés.
    Prions pour leur santé et leur sécurité lorsqu’ils sont en déplacement, et pour leurs familles afin qu’elles puissent se soutenir mutuellement.
  • Frère Paul* et les membres de sa communauté sont constamment menacés et battus par des extrémistes religieux.
    Ils continuent néanmoins à se rassembler et à prier malgré les  menaces. Que Dieu les protège.En Inde centrale, des manifestations ont eu lieu pour que les chrétiens des minorités ethniques soient privés du droit aux prestations de l’État.
  • Ces croyants rencontrent par conséquent d’énormes difficultés. Prions Dieu de protéger les droits constitutionnels des croyants tribaux et de pourvoir à leurs besoins.Frère Anil* et un groupe de chrétiens mis au ban de la société à cause de leur foi ont besoin de nos prières.
  • Pendant les mois d’été brûlants, on leur refuse l’accès à l’eau potable du village. Ces familles vivent dans des abris de fortune et doivent aller chercher de l’eau très loin.
Juillet 2022
  • La persécution des chrétiens et des autres minorités religieuses augmente de jour en jour.
    Prions pour les responsables gouvernementaux à tous les niveaux, afin qu’ils traitent les chrétiens et les autres minorités avec justice et qu’ils respectent la liberté de religion, garantie par la Constitution à tous les citoyens indiens.
  • Vinita demande nos prières: «Priez pour que je grandisse dans ma vie spirituelle, et pour ma sœur qui a été gravement blessée lors de l’agression. J’aimerais aussi déplacer mon magasin vers un meilleur emplacement pour avoir plus de clients.»
  • Continuons aussi à prier pour Preetha*, la femme du pasteur, qui a été attaquée pendant qu’elle et son mari réconfortaient Vinita.
    «Malgré le traitement, mon bras cassé ne fonctionne toujours pas correctement et j’ai toujours mal. Les médecins me conseillent une opération, mais ma famille n’en a pas les moyens.»
  • Remercions Dieu pour les projets de subsistance, comme le centre de couture, que nos partenaires ont créé pour aider les chrétiens dans le besoin.
    Beaucoup de chrétiens sont marginalisés socialement et ne trouvent pas de travail pour nourrir leur famille. Ces projets de subsistance sont un signe d’espoir important pour eux.
  • Prions pour les cours de préparation à la persécution, qui aident des chrétiens comme Sudeep à rester forts quand la persécution survient.
    En Inde, l’accent est mis sur la formation de formateurs. En 2021, ils ont été près de 35’000 à suivre cette formation.  En 2022, nous espérons faire bénéficier plus de 100’000 chrétiens de cet enseignement.
  • Le pasteur Shekhar explique comment nous pouvons prier avec notre famille en Inde:
    «Dans les moments de difficulté et de souffrance, je prie pour que Dieu fortifie la foi des croyants et qu’ils invoquent aussi le nom du Seigneur dans les bons moments.»
  • Demandons à Dieu de protéger les partenaires de Portes Ouvertes qui viennent en aide aux chrétiens persécutés.
    Notre partenaire Daniel* nous raconte comment il est surveillé et souvent menacé par des opposants au christianisme parce qu’il s’engage pour les plus faibles de la société.
Juin 2022
  • Continuons à prier pour Shanti* et sa famille, persécutés à cause de leur foi.
    Remercions Dieu de ce que nos partenaires locaux soutiennent et encouragent la famille, l’aidant financièrement et par des formations.
Mai 2022
  • Sharda* travaille avec des femmes et des enfants pauvres dans sa communauté. Sa vie est devenue très difficile lorsque son fils a été blessé par des extrémistes hindous.
    Heureusement, il a survécu. Des partenaires de Portes Ouvertes ont aidé Sharda à créer un atelier de couture – mais elle se heurte toujours à une certaine opposition. Prions pour elle.
Février 2022
  • Nos partenaires continuent d’œuvrer en faveur des chrétiens les plus démunis dans les zones rurales de l’Inde.
    Un de nos partenaires nous dit : « Continuez à prier pour ceux qui risquent courageusement leur vie pour soutenir les chrétiens persécutés dans ces régions difficiles. »
  • Parce qu’elle était chrétienne, Sumitra* (photo) ne trouvait pas de travail dans sa communauté du nord de l’Inde et sa famille luttait pour survivre.
    Des partenaires de Portes Ouvertes l’ont aidée à créer un petit commerce qui fabrique des chips et permet à Sumitra et à d’autres familles chrétiennes d’avoir un revenu. Prions pour qu’il y ait plus de possibilités d’aider les chrétiens persécutés.
Janvier 2022
  • Les chrétiens de l’État de ­Karnataka ont besoin de nos prières. La persécution a massivement augmenté ces dernières années.
    En de nombreux endroits, il y a eu des attaques et des destructions d’églises, mais aussi de fausses accusations faisant état de conversions au christianisme obtenues par l’argent ou par la force.
Décembre 2021
  • Prions pour les chrétiens qui ont été expulsés de villages hindous, en particulier ceux qui vivent dans des régions reculées.
    À l’approche de l’hiver, ils man­quent souvent de vêtements chauds ou d’un abri qui les protège du froid. Demandons à Dieu de subvenir à leurs besoins.
  • En décembre, nos partenaires locaux organisent des programmes d’aide pratique et de formation pour les chrétiens persécutés.
    Prions pour qu’ils puissent atteindre même les régions les plus reculées et les croyants les plus démunis, qui ont désespérément besoin d’aide.
  • En ce moment, les chrétiens indiens se préparent à célébrer Noël avec d’autres croyants.
    Prions pour que les extrémistes n’en profitent pas pour commettre des agressions. Les églises, les organisations chrétiennes et les pasteurs sont surveillés par les groupes nationalistes hindous.
Octobre 2021
  • La persécution des chrétiens se poursuit durant la pandémie.
    Prions pour le courage et la protection de 14 familles chrétiennes dans un village tribal. On menace de les expulser et de les priver de tous leurs droits tribaux s’ils ne renoncent pas à leur foi.
  • Le pasteur Gaurav* et huit autres chrétiens ont besoin de nos prières. Ils sont faussement accusés de conversion forcée.
    Lorsqu’ils ont prié dans la maison d’un chrétien, ils ont été dénoncés et arrêtés. Ils ont été libérés sous caution après plusieurs jours, mais la procédure judiciaire est en cours.
Août 2021
  • En août, nos partenaires locaux ont des tâches importantes et urgentes à accomplir.
    Prions pour les activités des équipes : séminaires sur la persécution, séminaires pour les femmes, pour les jeunes, séminaires de prière, distribution de littérature chrétienne, aide aux chrétiens pour la création de petites entreprises.
  • 15 août: C’est aujourd’hui le JOUR DE L’INDÉPENDANCE de ce pays qu’on appelle la plus grande démocratie du monde.
    Merci de demander à Dieu qu’il bénisse nos efforts pour attirer l’attention du monde sur la persécution des chrétiens et des autres minorités. Prions pour que les chrétiens soient nombreux dans le monde à poster aujourd’hui des messages avec le hashtag #StandForTruthIndia et pour qu’ils aient beaucoup d’impact.
Démasquer les mensonges
  • Les extrémistes hindous répandent ce mensonge : « L’Inde est un État hindou – les chrétiens n’ont pas leur place ici. » En réalité, la Constitution indienne garantit que « toute personne a un droit égal à la liberté de conscience, à professer, pratiquer et propager une religion ». Prions pour tous ceux qui défendent ce droit.
  • La tradition chrétienne dit que le christianisme a été apporté en Inde par Thomas, un des douze disciples, au premier siècle. Les extrémistes prétendent que le christianisme est une religion étrangère. Puissent les chrétiens trouver un sentiment d’appartenance dans le fait qu’il y a des chrétiens en Inde depuis près de 2000 ans.
  • Plusieurs États ont adopté des lois anti-conversion, qui sont utilisées pour harceler les chrétiens qui participent à des réunions de prière ou à des cultes. Les extrémistes affirment que les chrétiens convertissent des gens de force. Prions pour que ces lois soient abrogées et que cela mette fin aux fausses accusations.
  • Les extrémistes obligent parfois les nouveaux chrétiens à participer à une cérémonie de retour à l’hindouisme, appelée « Ghar Wapsi ». Les lois anti-conversion sont conçues pour empêcher les conversions religieuses forcées, mais il n’existe aucune loi contre les conversions volontaires. Que Dieu aide les nouveaux croyants à résister à la pression de revenir à leur ancienne religion. Les extrémistes hindous répandent l’idée que « les Indiens qui deviennent chrétiens ne sont plus des Indiens ».
  • Les chrétiens (et les musulmans) indiens sont accusés d’avoir leur allégeance en dehors de l’Inde. Prions pour la protection des ­minorités religieuses.
  • Comme beaucoup de ceux qui viennent à la foi en Jésus sont pauvres, les extrémistes hindous prétendent souvent qu’ils ont été payés pour leur conversion. Nos partenaires entendent souvent que Dieu agit avec puissance et attire beaucoup de gens à lui par des guérisons miraculeuses. Prions pour que cela continue. Un dirigeant d’un grand groupe extrémiste hindou a déclaré en 2014 que son objectif était de libérer l’Inde du christianisme d’ici à la fin de 2021.
  • Cela explique peut-être pourquoi la persécution des chrétiens s’est accrue. Puisse le courage des chrétiens indiens aider l’Église à continuer à croître.
Encourager les persécutés
  • Continuons à prier pour Vinita* et les membres de sa famille, qui sont harcelés pour leur foi. Récemment, ils ont été grièvement blessés par des extrémistes hindous alors qu’ils priaient avec leur pasteur et son épouse. Nos partenaires les ont emmenés dans un hôpital privé et ont payé leur traitement.
  • Gaurav* est un responsable d’église qui a été menacé à plusieurs reprises par des ­extrémistes. Accusé à tort d’utiliser des moyens trompeurs pour convertir des gens au christianisme, il a été emprisonné pendant quatre mois. Prions Dieu de continuer à le protéger.
  • Grâce à votre soutien, Aditi* (16 ans) peut de nouveau aller à l’école. Prions pour elle et sa famille : « Quand nous sommes devenus chrétiens, les gens du village ont commencé à nous éviter. Ma famille est très pauvre et compte sur le soutien des autres membres de notre parenté, mais ils ont cessé de nous aider. » Suraj* dirige une Église d’environ 200 personnes dans son village.
  • « Alors que je visitais un village voisin, j’ai été battu pendant trois heures par des extrémistes hindous et grièvement blessé. Puis ils m’ont menacé de conséquences pires encore si je ne fermais pas mon église. » Prions pour sa guérison complète et sa protection. 
  • Quand Praveen* (45 ans) et sa femme Shanti* (42 ans, photo) ont refusé d’abandonner leur foi en Jésus, leurs proches ont volé un terrain dont Praveen avait hérité. Mais il dit : « Dieu nous a délivrés, et nous continuons à prier pour récupérer notre terre ». Prions avec eux et demandons à Dieu de bénir leur magasin.
  • Prions pour la sécurité du pasteur Sameer* et de sa communauté, dont l’église a été incendiée par des extrémistes. Nos partenaires les ont aidés à en construire une nouvelle. « Cela nous a beaucoup encouragés de voir que d’autres nous soutenaient. Maintenant, encore plus de gens viennent à notre église. » Tara* (15 ans) vit dans la même maison que sa famille, mais elle est complètement rejetée par celle-ci à cause de sa foi en Jésus.
  • Nos partenaires l’ont aidée à trouver un internat loin de son village, mais à cause du confinement elle a dû rentrer à la maison. Elle demande: «Priez pour que ma famille trouve bientôt Jésus.»
Aide aux persécutés
  • Pendant le confinement, de nombreuses personnes parmi les plus pauvres n’ont plus pu travailler et n’avaient rien pour vivre. Aarti* et sa famille font partie des plus de 126’000 chrétiens qui ont reçu une aide vitale. Elle dit : « Merci de nous avoir bénis avec de la nourriture. » Prions Dieu de continuer à pourvoir aux besoins des plus démunis.
  • Nikhil* (18 ans) est issu d’une caste élevée. Ses frères l’ont battu et chassé de la maison. Son pasteur explique : « Son père et ses frères sont très respectés dans la société. Il était dégradant qu’un garçon d’une si haute caste choisisse le christianisme. » Prions pour Nikhil et pour ceux qui s’occupent de lui.
  • Continuons à prier pour Preetha*, l’épouse du pasteur qui a rendu visite à Vinita. Les extrémistes l’ont battue avec une barre de fer jusqu’à ce qu’elle perde connaissance. À l’hôpital public, on a refusé de la soigner. Elle dit: «Si les partenaires de Portes Ouvertes ne nous avaient pas aidés, je serais morte.»
  • Sumitra* est exclue socialement parce qu’elle est chrétienne et sa famille lutte pour survivre. Grâce à votre soutien, elle tient désormais une petite échoppe où elle prépare des frites, fournissant ainsi un revenu à d’autres familles chrétiennes également. Que Dieu bénisse son entreprise.
  • Remercions Dieu pour les bibles numériques. Elles constituent un outil important pour les chrétiens qui doivent garder leur foi secrète. Deepa raconte: «J’écoute la bible numérique en secret.» Un autre croyant dit: «On peut facilement les cacher si nécessaire.»
  • Le pasteur Mahesh* a été arrêté et accusé d’avoir forcé des gens à se convertir. Mais après une formation juridique dispensée par nos partenaires, Mahesh est mieux préparé à se défendre. «J’ai parlé aux autorités avec courage et leur ai fait mention de mes droits.» Puisse cette formation être utile à de nombreux autres chrétiens.
  • Quand Rupa* est devenue chrétienne, son père a été furieux et lui a coupé les vivres. Grâce au soutien de chrétiens du monde entier, elle a pu poursuivre ses études et souhaite s’engager dans le ministère des enfants et de la jeunesse. Louons Dieu pour cette volonté de Rupa de le servir fidèlement.
Une lumière dans les ténèbres
  • Raju* tenait une réunion de prière chez lui lorsque des extrémistes hindous sont venus le battre, ainsi que sa femme. Il raconte : « Quelques mois plus tard, un des meneurs du groupe est décédé et un autre est tombé gravement malade. J’ai pu lui rendre visite et prier pour lui ». Prions Dieu de toucher le cœur des agresseurs.
  • Sanna* et sa famille sont venus à la foi lorsque sa mère a été guérie d’une maladie en phase terminale. « Pendant deux ans, nous n’avons pas eu le droit de rendre visite à qui que ce soit, sous peine d’une amende équivalant à deux mois de salaire. » Depuis lors, les choses se sont améliorées. Puisse le témoignage fidèle des croyants en Inde contribuer à faire changer d’avis leurs opposants.
  • Remercions Dieu d’avoir exaucé les prières de Kusum (photo en haut) et conduit à la foi de nombreuses personnes de son entourage. «Ma belle-famille m’a persécutée et a souvent essayé de me tuer. Maintenant, tout le monde est venu à la foi, sauf mon beau-père – mais il me demande souvent de prier pour lui.»
  • « Je sais que c’est dangereux et que je pourrais y laisser ma vie. Mais je n’ai pas peur », dit le pasteur Raman. Des extrémistes hindous ont mis le feu à son église. Malgré tout, il continue à fonder des communautés. Quelques semaines après l’incendie, 500 enfants sont venus à une retraite biblique. Prions pour la prochaine génération de chrétiens forts.
  • Quand Aman a prié pour une fillette malade dans son village, elle a été guérie. « Tout le village a été témoin de la puissance du nom de Jésus », dit Aman. «Depuis lors, l’opposition a beaucoup diminué.» Prions pour que l’Évangile continue à se répandre en Inde au moyen « de signes et de prodiges».
  • Madan* persécutait autrefois les chrétiens – maintenant il est pasteur. « On m’avait dit que les chrétiens attiraient les gens avec de l’argent pour qu’ils abandonnent leur tradition. Chaque fois que je rencontrais des chrétiens, je les battais.» Alors qu’il était en prison pour certains crimes, quelqu’un lui a parlé de Jésus. Puissent beaucoup d’autres persécuteurs devenir des disciples de Jésus.
  • Le mari de Kirti* a été tué par des extrémistes parce qu’il refusait d’abandonner sa foi en Jésus. On en a mis la faute sur Kirti. Maintenant, son beau-père est aussi chrétien. «Pendant le confinement, de nombreuses personnes de mon village sont devenues croyantes. Beaucoup m’ont demandé de prier pour leurs maladies.» Dieu soit loué pour cela.
Prières pour nos partenaires locaux
  • Rajesh* est un partenaire local de Portes Ouvertes qui vient en aide aux chrétiens persécutés depuis plus de dix ans. Il dit : « Nous avons un Dieu qui est tout-puissant – et au-dessus de toute pandémie. » Prions pour que Rajesh et les autres personnes qui s’occupent des croyants persécutés soient encouragés.
  • Remercions Dieu pour Heena*, qui apporte une aide aux croyants dans le besoin, surtout en cette période difficile. «On nous dit souvent: ‹Vous êtes la réponse à nos prières. Notre Dieu est fidèle, et votre présence nous l’a confirmé.»
  • Notre partenaire, le pasteur ­Samuel*, nous demande: «Priez pour nos partenaires et pour notre équipe, qui risquent courageusement leur vie pour aider les chrétiens persécutés dans des régions difficiles. Nous ne pouvons accomplir notre ministère que grâce à vos prières.»
* Noms d'emprunt