12.08.2016 /
Vietnam
/ news

Vietnam: Il paie le prix pour sa conversion

Donh a choisi de suivre Jésus en 2015. Une décision lourde de conséquences pour lui et sa famille, mais il ne renonce pas à ce choix qui a changé sa vie.

En juin de l'année dernière, Donh* et son épouse ont donné leur cœur à Christ. Leur vie est très vite devenue difficile: ils vivent dans un village où les habitants pratiquent toutes sortes de cérémonies avec sacrifices d'animaux. Pour le couple qui venait d'accueillir Jésus, ces traditions et la foi chrétienne étaient incompatibles.

Quand Donh a refusé de participer à ces rituels, les villageois ont été irrités. Les chefs locaux ont commencé à le surveiller. Ils ont découvert que, chaque dimanche, Donh prenait sa moto et emmenait sa femme et son fils hors du village, pour se rendre dans une église distante de 60 km. Cette découverte allait les conforter dans leur désir de donner une bonne leçon à Donh.

Cang*, notre partenaire local, raconte: «Les autorités sont venues maintes fois chez lui, pour l'obliger à renier sa foi. Mais Donh a toujours refusé. Alors, les chefs ont sauvagement détruit sa maison et ses récoltes. Ils l'ont ensuite chassé à coups de pied hors du village. Maltraité de la sorte, Donh a continué non seulement à garder la foi, mais à la transmettre à ses proches. Ainsi, trois autres familles sont devenues chrétiennes à leur tour!»

Début juillet, un policier est intervenu, accompagné d'une vingtaine de jeunes hommes armés de bâtons et de longs couteaux: «Le policier a pris sa matraque pour frapper Donh à la tête. Les autres l'ont alors roué de coups jusqu'à le laisser pour mort. Depuis, Donh a trouvé refuge, mais il souffre de fréquents maux de tête», partage Cang qui a pu le visiter.

Les pères des trois autres familles chrétiennes ont été convoqués au commissariat le 10 juillet et incités à renier leur foi. Devant leur refus, les policiers les ont aussi frappés.

La nouvelle loi sur la religion votée en novembre 2015 n'a fait que renforcer le contrôle et la répression envers les chrétiens. Le Vietnam est en 20ème position sur l'Index mondial de persécution.

* prénoms d'emprunt

(Photo: Ce pasteur vietnamien a subi le même traitement que Donh.)