16.10.2015 /
Syrie
/ news

Syrie: Trois otages chrétiens exécutés par le groupe EI

Ils avaient été enlevés en février dernier dans le Nord-Est du pays. Trois chrétiens assyriens ont été exécutés (vidéo diffusée le 7 octobre par le groupe EI).

Dans un endroit désert, vêtus de combinaisons orange, trois chrétiens sont agenouillés devant leurs tueurs aux cagoules noires. Quelques secondes plus tard, ils sont abattus d'une balle dans la tête. Sinistre signature du groupe État islamique… Mais selon l'Observatoire Assyrien des Droits de l'Homme, c'est la première fois que des chrétiens de Syrie sont ainsi mis en scène, et l'exécution correspondrait au matin du 23 septembre, jour de l'Aïd al-Adha (fête musulmane du sacrifice). En arrière-plan de la vidéo, trois autres chrétiens déclinent leur nom et leur village d'origine. Ils sont menacés du même sort si les revendications des militants ne sont pas remplies. Il s'agit de Zaya (27 ans), William (51 ans) et Marden (49 ans). Comme leurs frères abattus sous leurs yeux, ils font partie des 253 personnes enlevées le 23 février dans la région d'Hassaka lorsque les jihadistes du groupe État islamique ont envahi 35 villages situés le long de la rivière Khabour.

Aujourd'hui, l'organisation État islamique réclame une rançon de 50'000 $ pour chacune des 187 à 200 personnes encore détenues, les 48 otages les plus âgés ayant été libérés peu à peu.

Le même scénario s'est reproduit début août, lors de la prise de Qaryatain. Les djihadistes ont saisi plus d'une centaine de personnes parmi les familles chrétiennes assyriennes. 15 d'entre elles ont été relâchées, mais les militants annonçaient un mois plus tard que les chrétiens vivant encore à Qaryatain devaient se soumettre à la jizya (taxe islamique punitive).

Depuis 2012, Portes Ouvertes soutient plusieurs églises de différentes dénominations à travers la Syrie en aidant quelque 9'000 familles.

(photo: Cet homme faisait partie des 253 otages. Il a été libéré le 2 mars dernier.)