14.08.2015 /
Soudan
/ news

Soudan : Les pasteurs Peter Yen et Yat Michael libérés

La libération des deux pasteurs sud-soudanais a été confirmée le 5 août sur la radio indépendante Tamazuj. Cependant, d'après nos dernières informations, ils ont été retenus à l'aéroport de Khartoum le 6 août par des agents du Service national de renseignement et de sécurité (NISS) et empêchés de quitter le pays.

Le juge Ahmad Ghaboush, du Tribunal central Nord à Khartoum, a notamment acquitté les deux pasteurs de l'accusation d'espionnage. Un verdict de culpabilité aurait pu signifier la mort. Ils n'ont pas été acquittés des charges de «trouble à l'ordre public» (art. 69) contre Yat Michael et de «direction d'une association terroriste» (art. 65) contre Peter Yen, mais le juge a estimé que la peine avait été couverte par les 8 mois de détention provisoire. Comme indiqué dans notre Newsmail du 10 juillet, Yat Michael avait été arrêté en décembre 2014 et Peter Yen en janvier 2015.

Des observateurs de plusieurs ambassades assistaient à l'audience. Un représentant du ministère soudanais de la Justice a confié à un des avocats que le gouvernement avait accordé à ce cas un intérêt particulier en raison de la grande attention internationale qui lui était portée.

Le Sudan Tribune rapporte qu'une rencontre avait eu lieu deux semaines auparavant entre le sous-secrétaire du ministère soudanais des Affaires étrangères, Abdel-Gari Al-Naeim, et l'ambassadeur des Etats-Unis pour la liberté religieuse internationale, David N. Saperstein. L'entretien avait porté notamment sur la liberté religieuse et le statut des non-musulmans dans le pays. Après la rencontre, Al-Naeim avait souligné devant les médias que la majorité de la population du Soudan approuvait l'application de la charia et que la présentation de la situation du pays en matière de liberté religieuse par les médias occidentaux était partiale et hostile. Il s'est néanmoins dit ouvert au dialogue. Il a ajouté que les Etats-Unis avaient demandé la création d'une commission pour les droits des non-musulmans, en vue de garantir la liberté religieuse et la protection des non-musulmans au Soudan.

(Photo: Vue sur Khartoum)