23.07.2019 /
Népal
/ news

Népal: une jeune fille arrêtée pour avoir prié dans son église!

La situation des chrétiens se dégrade depuis un an au Népal. Une jeune fille vient d'être arrêtée parce qu'elle avait prié pour une femme malade dans son église.

La situation des chrétiens au Népal s'est détériorée depuis plusieurs mois, car le code pénal est utilisé pour cibler et accuser les croyants.

Nous venons d'ailleurs d'apprendre qu'une jeune fille priant pour une femme malade dans une église a été arrêtée et accusée de prosélytisme. Elle avait été filmée et la vidéo a été utilisée pour la dénoncer.

La police a également arrêté deux autres personnes en les accusant d'avoir été impliquées dans cet «acte de conversion». Ces deux chrétiens priaient aussi avec la jeune fille dans l'église le 1er juillet dernier. Ils ont subie une forte pression mentale de la part des policiers.

Les faits de persécution se multiplient

Depuis l'entrée en vigueur de la loi criminalisant les conversions dans le pays, il s'agit de l'un des nombreux faits de persécution enregistrés au Népal. Plusieurs autres chrétiens ont été arrêtés alors qu'ils étaient en prière ou qu'ils parlaient de leur foi. Certains sont toujours en garde à vue.

De nombreux faits de persécution se sont produits ces derniers mois et ont inquiété la communauté chrétienne:

  • Une tour de prière construite avec l'autorisation des autorités a été détruite sans préavis. 
  • Un parti politique influent s'est introduit de force dans un hôpital géré par une organisation à but non lucratif et a accusé le personnel de convertir des patients en échange d'un traitement gratuit.
  • Les organisations qui impriment des bibles ont été fermées. 
  • Plusieurs orphelinats ont été forcés de fermer après avoir été accusés d'avoir converti des enfants au christianisme. 
  • D'autres organisations chrétiennes sont surveillées pour avoir prétendument mené des opérations conduisant à la conversion. 
  • Les dirigeants chrétiens reçoivent des menaces contre eux-mêmes et leurs églises. 
  • Un parti politique demande même que le Népal devienne un État hindou.

Bien que le Népal soit constitutionnellement laïc, les minorités religieuses, y compris les chrétiens, ne bénéficient pas des mêmes protections et des mêmes privilèges que la majorité hindoue. Ils se voient souvent refuser l'enregistrement de leurs lieux de culte.

Dans cet ancien royaume hindou, la conversion et l'évangélisation par la force sont interdits. Les personnes reconnues coupables risquent jusqu'à cinq ans de prison et de lourdes amendes. Ces lois sont utilisées de manière abusive pour accuser faussement les chrétiens.

Un pasteur local a dit: «De plus en plus de chrétiens sont surveillés et accusés. Je suis parfois très troublé, mais j'espère dans le Seigneur.»