30.09.2016 /
Mexique
/ news

Mexique: Chrétiens attaqués et chassés

Les autorités locales sont fortement influencées par les traditions indigènes dans plusieurs états fédéraux au sud du Mexique. Les chrétiens qui n'appartiennent pas aux églises «traditionnalistes» de leur village en paient le prix.

La situation de la liberté religieuse reste inquiétante au Mexique. Une des raisons en est l'intolérance religieuse croissante. Les conflits s'embrasent fréquemment lorsque les chrétiens, notamment de la branche évangélique, ne participent pas aux festivités religieuses traditionnelles. Ainsi, plus de cent chrétiens ont été chassés hors d'un village dans le Chiapas. «On leur coupe l'accès à l'eau potable et aux installations sanitaires, on s'approprie leurs biens, les soins médicaux leur sont refusés. Les cas de violence physique ne sont pas rares. Avoir une vie normale n'est tout simplement pas possible pour ces familles», explique un collaborateur d'une organisation d'aide locale.

Le vécu de Lauro Pérez Nún?ez, qui habitait dans un village dans l'état d'Oaxaca, illustre bien la situation. Il a été arrêté à plusieurs reprises en juillet 2015 et finalement sommé par les autorités de renier sa foi. Ses enfants ont été renvoyés de l'école. Après une nouvelle détention, il a quitté le village temporairement. A son retour fin mars 2016, Lauro a reçu des menaces de mort et l'ordre de partir dans les quinze minutes. Une trentaine de villageois ont entouré la maison de sa mère où il se trouvait. Ils ont coupé l'alimentation électrique et attaqué deux membres de la famille qui sortaient du logement.

Un grand nombre de familles chrétiennes chassées n'ont pas pu réintégrer leurs villages jusqu'à ce jour. Dans bien des cas, leurs maisons ont été détruites.

Le Mexique occupe actuellement le 40e rang sur l'Index mondial de persécution.

(Photo: Lauro Pérez Nún?ez et sa famille)