27.01.2017 /
Mexique
/ news

Mexique: 30 chrétiens relogés dans un entrepôt

Leur errance dure depuis un an. Expulsées de leur village, sept familles chrétiennes errent d'un abri à l'autre et survivent tant bien que mal, sans véritable solution.

Une dalle en béton, des murs et un toit en tôle, ni porte ni fenêtre, une seule ouverture qui laisse entrer la lumière et surtout la poussière chassée par les courants d'air… Cet ancien entrepôt à vin, espace limité où 30 personnes cuisinent, mangent, dorment, est le dernier cadre de vie en date «offert» par l'Etat mexicain de Jalisco, au centre-ouest du pays, à sept familles chrétiennes avec enfants.

Le 26 janvier 2016, lors d'un «référendum populaire», les 2000 habitants de Tuxpan de Bolanos ont décidé de bannir ces familles chrétiennes dont le mode de vie «était incompatible avec la culture et les traditions religieuses locales». Rosa garde un vif souvenir du soir où elle a été expulsée de chez elle avec ses deux enfants de neuf et trois ans: «Les chefs locaux sont venus. On nous a mis dans des camionnettes et nous avons été abandonnés à un croisement loin du village, sans rien d'autre que les vêtements que nous portions.»

Ce vote était-il légal? Pour les chefs indigènes, dépositaires de l'autorité qui leur est conférée par le gouvernement, cela ne fait aucun doute. Pourtant la Constitution mexicaine garantit la liberté religieuse… C'est l'impasse. Les autorités semblent vouloir gagner du temps en attendant que le groupe de chrétiens s'en aille. Mais où aller? «Comme ces familles vivent dans un abri fourni par l'Etat, elles perçoivent une allocation. Si le groupe décide de partir, cette aide sera perdue», explique un collaborateur de Portes Ouvertes tout en cherchant une solution.

(Photo: Les familles expulsées vivent dans cet entrepôt à vin)