26.07.2013 /
Mali
/ news

Mali : Place à la reconstruction

Les églises du Mali s'organisent pour aider les réfugiés venus du nord. Chacun attend le résultat des élections présidentielles du 28 juillet pour prendre des décisions.

La sécurité s'est bien améliorée dans le nord du pays grâce à l'intervention des troupes françaises et africaines. A Gao et à Tombouctou, le calme règne et très peu d'incidents ont été signalés. L'eau, l'électricité et les autres services publics sont peu à peu rétablis. Malgré tout, les chrétiens qui ont fui le nord ne sont pas prêts à rentrer chez eux. Ils préfèrent attendre de voir comment la situation va évoluer.

De plus, la région de Kidal est encore aux mains des islamistes. Bien qu'un traité de paix ait été signé le 18 juin entre le gouvernement et les rebelles, le futur président aura fort à faire pour maintenir la paix.

Les chrétiens sont encore traumatisés par ce que les islamistes leur ont fait subir et ce retour à la normale s'accompagne d'un énorme travail de reconstruction. Presque toutes les églises et lieux de cultes du nord ont été pillés. Les chrétiens ont fui, laissant sur place leurs biens matériels. Les besoins sont immenses. Les églises maliennes situées plus au sud organisent des collectes de fonds pour aider ceux qui n'ont plus rien.

Alors que la campagne électorale commence, les chrétiens se sont eux aussi mis en campagne... pour la paix. Ils diffusent des émissions appelant à la réconciliation à la radio et à la télévision, et ces émissions sont bien accueillies par la population.(Photo: Distribution d'aide pour des réfugiés du nord du Mali)

Remarque: Le Mali sera un des trois pays en point de mire lors du Dimanche de l'Eglise persécutée en novembre prochain.Et, à l'occasion de notre Journée Portes Ouvertes, le 21 septembre à Yverdon, nous accueillerons parmi nos orateurs un pasteur du Mali.