27.05.2016 /
Irak
/ news

L'influence des islamistes à travers le monde augmente

Les chrétiens d'Irak semblent être les premiers d'une longue liste de réfugiés dont la fuite a été causée par le groupe Etat Islamique et ses funestes partenaires. L'ONG est aussi présente dans les zones où d'autres groupes radicaux (dans au moins 13 pays - voir carte) ont fait allégeance à l'organisation Etat Islamique.

Dans tous ces pays, les chrétiens sont soit fortement discriminés, soit persécutés. La plupart font partie de l'Index Mondial de Persécution des chrétiens, un classement des 50 pays où les chrétiens sont le plus persécutés. Ainsi Portes Ouvertes se prépare à renforcer et adapter ses projets d'aide pour les chrétiens de ces régions.

Asie et Golfe Persique2 :

  • Afghanistan (n° 4 Index Mondial de Persécution 2016) :
    Ce sont les étudiants qui semblent vouloir rejoindre les rangs du groupe Etat islamique. Ce pays a vu sa première attaque de la part de l'organisation terroriste en avril 2015, quand la succursale de Jalalabad, banque de Kaboul, a été attaquée, tuant plus de 30 personnes.
  • Pakistan (n° 6 Index Mondial de Persécution 2016) :
    Ces trois principaux groupes talibans ont rejoint l'organisation Etat islamique en octobre 2014. Des centaines de talibans se sont redéployés en Afghanistan, en annonçant la constitution du califat de Khorazan - un Etat (pour l'instant virtuel) entre l'Inde, le Pakistan et le Bangladesh.
  • Maldives (n° 13 Index Mondial de Persécution 2016) :
    On voit une montée des radicaux qui rejoignent le groupe Etat islamique en Syrie. Au moins 5 Maldiviens ont été tués en Syrie.
  • Chine (n° 33 Index Mondial de Persécution 2016) :
    Environ 300 Ouighours (ethnie musulmane minoritaire du nord-ouest de la Chine) sont allés en Syrie pour y combattre.
  • Malaisie (n° 30 Index Mondial de Persécution 2016) :
    le pays est confronté à de nombreux islamistes qui quittent le pays pour la Syrie, mais qui préparent aussi des attaques en Malaisie contre des pubs ou des discothèques. On estime à plusieurs centaines le nombre de combattants en Syrie maintenant.
  • Bangladesh (n° 35 Index Mondial de Persécution 2016) :
    Ces derniers mois, des descentes de police ont eu lieu en divers endroits et ils ont arrêtés plusieurs islamistes ayant des liens avec le groupe Etat islamique et planifiaient des attentats.
  • Indonésie (n° 43 Index Mondial de Persécution 2016) :
    Qualifié de non-islamique, le groupe Etat islamique est interdit en Indonésie mais il bénéficie d'un appui tacite, surtout au sein des universités. Plusieurs dizaines de radicaux ont quitté le pays pour aller se battre en Syrie, même des familles avec leurs enfants. Le groupe Etat islamique serait actif dans 16 provinces et il a son foyer à Aceh.
  • Philippines :
    Plus de 200 militants ont rejoint les combats sur le front syrien et en Irak. Des groupes radicaux sont actifs dans le sud du pays - comme Abu Sayyaf, MILF et BIFF.

Afrique :

En Afrique de l'Est, où les frontières sont poreuses et les conflits omniprésents, on craint de voir une alliance à trois s'établir entre al-Shabaab (Somalie), Boko Haram (Nigeria) et le groupe Etat islamique. Cela mènerait à une situation de chaos dans cette région instable. Cela est particulièrement vrai pour les chrétiens de cette zone qui ont déjà été victimes de persécutions à plusieurs reprises. La Somalie et le Nigeria sont respectivement en 7ème et 12ème position de l'Index Mondial de Persécution 2016.

En Afrique de l'Ouest, Boko Haram a fait allégeance au groupe Etat islamique en mars 2015. Des dizaines de milliers de réfugiés, dont beaucoup de chrétiens, habitant dans les Etats du Nord, ont fui.
Dans tous ces pays, les chrétiens, souvent assimilés aux Occidentaux " ennemis " sont en première ligne des attaques des groupes ayant fait allégeance à l'organisation Etat islamique. Leur choix de rester ou de partir dépend en partie de nous : quelle réponse avons-nous à leur donner quand ils nous demandent de les aider?

2 2 February 2015, The Call of the Islamic State Resonates across South Asia, The international relations and security network