04.12.2015 /
Irak
/ news

Irak: Ces chrétiennes qui redonnent espoir aux réfugiés

Dans les camps du Kurdistan irakien, des femmes d'âge mûr sont source d'encouragement pour la communauté de réfugiés. Une équipe de Portes Ouvertes leur a rendu visite.

Ce sont les femmes plus âgées qui, par leur volonté d'espérer, sont les véritables moteurs de la communauté.

Les chrétiennes réfugiées n'ont jamais eu une vie facile. A Mossoul déjà, beaucoup d'entre elles subissaient le harcèlement quotidien des hommes, le voile leur était imposé dans certains quartiers. Aujourd'hui, elles portent encore les marques émotionnelles de leur vécu, cherchant leur place dans la société et dans l'Eglise.

Les femmes d'un certain âge sont souvent celles qui surmontent le mieux leurs traumatismes et qui positivent le plus au sein de leur familles.

Elles n'hésitent pas à se lancer dans de nouvelles activités pour générer un revenu. L'une d'elles était partie en Europe pendant plusieurs années avant de revenir. Ella a pu ouvrir un café grâce aux partenaires de Portes Ouvertes. Une autre tient un salon de coiffure improvisé au coin de son portacabine. Autant de lueurs d'espoir malgré les difficultés.

Les jeunes mères de famille de leur côté doivent faire face à de grands défis, comme la recherche d'un emploi, avec la barrière de la langue, et le problème de la garde des enfants. Pour beaucoup de jeunes femmes, l'exode a aussi mis un terme brutal à leurs études, et les occasions de s'en sortir sont plus rares que pour les hommes.

La vie d'église dans ce camp est normalement dirigée par des hommes, mais les choses changent. «Ma prière est d'offrir une formation à des centaines de femmes, pour qu'elles trouvent leur place dans l'Eglise», dit Makruhi*, une enseignante avisée.

Portes Ouvertes soutient chaque mois 10'000 familles chrétiennes réfugiées au nord de l'Irak en leur distribuant des colis alimentaires au travers de ses partenaires. L'aide sur le long terme (microcrédits, formations de gestion etc.) est aussi une priorité pour que les réfugiés puissent générer leurs propres activités. *Nom d'emprunt(Photo: Réfugiée, elle apporte néanmoins la joie et l'espoir)