18.11.2016 /
Indonésie
/ news

Indonésie: «Nous louons Dieu dans des églises sans murs»

Leurs églises ont été détruites en octobre 2015. A Aceh Singkil, dans la province d'Aceh située au nord de l'île de Sumatra, les chrétiens continuent à se réunir en extérieur, par tous les temps. Et les communautés grandissent!

«Je suis triste que nous devions organiser les cultes sous des tentes ou des bâches, au milieu des plantations de palmiers. Mais spirituellement, nous avons un très bon moral», confie un membre d'une église locale. Il est vrai que, sous le climat tropical humide d'Indonésie, les grosses pluies sont fréquentes. «Même s'il y a des fuites et de la boue, personne ne quitte la réunion», ajoute un autre chrétien.

L'an dernier en octobre, une dizaine d'églises ont été démolies sur ordre des autorités, influencées par les extrémistes islamiques. Aucune n'a été reconstruite. Malgré les pressions exercées sur les communautés chrétiennes, les membres de six églises ont continué à se réunir sous des abris de fortune. Les autres ont rejoint différents lieux de culte. Malgré cela, la communauté chrétienne s'accroît. «Les fauteurs de trouble vivent dans le voisinage et observent nos activités», dit Noldi*, dont l'église se réunit aujourd'hui en deux endroits distants de 25 km à cause du nombre croissant de fidèles.

Si les autorités ont toléré les réunions chrétiennes sous des structures temporaires, elles ne sont pas prêtes à accorder des permis de construire en bonne et due forme: ce serait une mesure impopulaire envers les musulmans à l'approche d'élections locales en février 2017.

Une chrétienne du village de Pertabas, est déçue par ce manque d'avancée: «Les autorités craignent les pressions exercées par le clergé musulman et les extrémistes», dit-elle en recommandant de voter avec discernement.

De nombreux chrétiens vivent dans la crainte d'un regain de violence dans la province d'Aceh, strictement soumise à la charia. Parmi eux, ceux qui sont issus d'un arrière-plan musulman subissent la pression de leur entourage afin qu'ils renient leur foi chrétienne.

D'autres régions connaissent des violences sporadiques: dimanche 13 novembre un enfant a été tué et trois autres blessés lorsque des cocktails Molotov ont été lancés à la sortie d'une église sur l'île de Kalimantan.

*Prénom d'emprunt

(Photo: Une église à ciel ouvert à Aceh)