29.04.2016 /
Inde
/ news

Inde: Un pasteur et sa femme enceinte agressés

Pour avoir refusé de prier une divinité hindoue, un pasteur et sa femme enceinte ont été agressés. Leur église a été incendiée.

Ils forment un jeune couple pastoral. Dinbanhu Sameli, 30 ans, et son épouse Meena, 26 ans, qui est enceinte de sept mois, dirigent une église dans le district de Bastar, au sein de l'Etat de Chhattisgarh.

Le 17 avril vers 19 heures, deux jeunes hommes se sont approchés du pasteur qui se trouvait devant sa maison, juste à côté de l'église. Ils lui ont dit qu'ils venaient de l'église voisine et ils ont demandé la prière. Soudain, ils ont brandi un sabre et l'ont posé sur le cou du pasteur, ordonnant au couple de crier: «Victoire au dieu Ram!» Le couple est resté silencieux.

«Quand j'ai senti le sabre, la peur a envahi mon cœur. Mais j'ai prié Dieu de me sauver», se souvient Dinbanhu.

Alors les deux hommes ont demandé: «Où est votre Jésus?» Dinbanhu a répliqué: «Nous croyons qu'Il est avec nous.» Les agresseurs ont ensuite posé cette question: «Pourquoi ne croyez-vous pas en Ram?» Comme Dinbanhu et Meena refusaient de prier Ram et de piétiner la Bible, les deux hommes ont saisi un bidon d'essence et ont mis le feu à l'église dans laquelle se trouvaient des instruments de musique. Alors que l'église brûlait, le couple s'est enfui et a porté plainte auprès de la police. Malheureusement, les médias ont détourné la vérité dans cette affaire et ont discrédité les chrétiens.

93 attaques organisées ont été commises en 2014 et 2015 dans l'Etat de Chhattisgarh, gouverné par le parti nationaliste hindou (BJP). Depuis le mois de janvier, 49 agressions ont été signalées dans cet Etat, et 116 en Inde centrale. Dans bien des cas, les pasteurs ont été brutalisés.

Cette année, l'Inde se situe au 17ème rang de l'Index mondial de persécution.

(Photo: l'église et le logement du couple agressé)