Communiqué de presse Inde | 14 mai 2019
Inde: 216 faits de persécution antichrétienne entre janvier et mars

Lors du premier trimestre 2019, pas moins de 216 faits violents de persécution ont été recensés contre les chrétiens en Inde. 

Du début de l'année jusqu'à mars, les chrétiens en Inde ont subi au moins 216 faits violents de persécution. Voici quelques-uns des faits répertoriés. 

 

 
Show: true / Country: Inde / Inde

Lors du premier trimestre 2019, pas moins de 216 faits violents de persécution ont été recensés contre les chrétiens en Inde. 

Du début de l'année jusqu'à mars, les chrétiens en Inde ont subi au moins 216 faits violents de persécution. Voici quelques-uns des faits répertoriés. 

  • Deux meurtres de chrétiens ont été commis en raison de leur foi. Dans l'un des meurtres, la victime a été tuée par des naxalites (mouvement révolutionnaire). Dans l'autre cas, la victime a été tuée par un véhicule. Le conducteur a admis avoir été soudoyé pour commettre ce meurtre.
  • Plus de 45 cas de violence physique ont été recensés où les victimes ont souffert ensuite de problèmes physiques temporaires ou même permanents. Dans la plupart de ces cas, les blessures subies auraient pu entraîner la mort de la victime si l'aide médicale n'avait pas été fournie à temps.
  • Dans 18 cas, il y a eu des perturbations et des obstacles dans la conduite des services religieux, affectant des centaines de personnes.
  • Dans 11 cas, on a tenté d'endommager les propriétés d'églises. «Le nombre de personnes qui assistent aux offices est considérablement réduit après de tels incidents pendant les offices religieux», mentionne l'un de nos partenaires sur place.
  • Il y a eu plusieurs incidents où des groupes de personnes ont attaqué une famille chrétienne, les traînant et les battant ouvertement. Lors d'un de ces faits, un groupe du village est venu et a traîné la famille chrétienne hors de sa maison, la battant violemment et brûlant ensuite la maison.
  • Un groupe de 30 personnes s'est rendu chez un responsable d'église et l'a battu brutalement.  La communauté chrétienne vivant à proximité a été prévenue qu'en cas de plainte, toutes les maisons seraient brûlées. 
  • Une entreprise appartenant à un chrétien a été démolie quand environ 500 de ses plants de bananes ont été coupés et détruits. Les arbres de ses champs ont également été abattus par les autorités de son village. 
  • Dans 12 cas, des chrétiens ont été détenus par la police pour de fausses accusations de conversion forcée.
  • Dans 37 cas de persécution, les victimes ont été chassées de leur foyer ou ont été excommuniées de leur communauté parce que la religion chrétienne qu'elles avaient adoptée était une honte pour la communauté ou la famille.

Un partenaire local explique: «Les menaces de mort, les agressions physiques ouvertes sont très fréquentes. Avant, cela se déroulait surtout dans les villages, mais maintenant que l'administration de la police est tellement influencée par les extrémistes au pouvoir, cela devient courant dans les villes et villages. Les chrétiens qui choisissent de parler du christianisme (qui est leur droit fondamental) sont toujours en danger.» 


 

Restez connectés
Abonnez-vous à notre Newsmail, pour lire des témoignages de chrétiens persécutés et découvrir comment il est possible de les soutenir.
Notre site utilise des cookies

Sauvegarder

Nous utilisons des cookies essentiels et d'autres technologies sur notre site Web, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience de l’utilisateur. Ils sont notamment utilisés pour vous offrir une possibilité de don sécurisé et pour une évaluation anonyme des accès à notre site. En outre, ils nous permettent de partager nos vidéos YouTube sur le site. Selon la fonction, des données sont alors transmises à des tiers et traitées par ces derniers. Vous trouverez plus de détails sur l'utilisation de vos données dans notre Déclaration de protection des données. Vous pouvez à tout moment révoquer ou modifier votre choix.

Accepter tous les cookies
 
Accepter la sélection