10.01.2020 /
Egypte
/ news

Egypte: réveillon sous les flammes pour des chrétiens

Le soir du réveillon, des islamistes ont incendié les maisons de quatre chrétiens dans un village au Sud de l'Égypte.

Des chrétiens d'un village égyptien ont vu leurs maisons incendiées le soir du réveillon. 

La veille du Nouvel An, les chrétiens de la village de Faw Bahry, en Égypte avaient décidé de se réunir dans leur église pour une soirée de prière mais des islamistes, au courant de leur projet, ont décidé de s'y opposer. Ils sont allés prendre à partie les chrétiens réunis dans l'église pour interrompre la soirée et ont mis le feu à quatre maisons habitées par des chrétiens du village. Une vidéo de la soirée circule sur les réseaux sociaux. 

Église désormais fermée

Quand la police est arrivée sur les lieux, elle a arrêté six de ces extrémistes mais également quatre membres d'une famille dont la maison avait été incendiée ainsi qu'un jeune chrétien qui filmait la scène. Ils ont ensuite demandé aux chrétiens d'annuler leur réunion, de fermer l'église et de rentrer chez eux. Le prêtre qui devait se rendre dans le village pour présider la réunion a été empêché d'arriver jusqu'à eux. Le jeune chrétien qui a publié la vidéo n'a pas été libéré par la police. Il est accusé d'incitation à la lutte sectaire. Son frère a aussi été arrêté pour troubles sectaires. 

Dimanche 6 janvier, une session de «réconciliation» a eu lieu dans le village de Faw Bahry, sous l'égide du maire. Lors de cette session, il a été décidé que (la plupart) des personnes arrêtées des deux côtés seraient libérées et que l'église serait fermée. La police a ensuite libéré les 6 musulmans et les 4 frères coptes dont les maisons ont été brûlées. 

Faw Barry se situe dans le gouvernorat de Qena, et se situe dans le Sud du pays. 

En Égypte, les chrétiens qui sont pourtant implantés dans le pays depuis les premiers siècles de l'Église sont harcelés et discriminés. Ils subissent l'hostilité de la population et les attaques des islamistes. Leurs lieux de culte sont souvent pris pour cible.