25.05.2018 /
Egypte
/ news

Égypte: les corps des 20 martyrs coptes de Libye rapatriés

Après trois ans d'attente pour les familles, les corps des 20 chrétiens coptes décapités en Libye en 2015 ont enfin été rapatriés en Égypte. 

Les familles coptes d’Égypte, dont les proches ont été exécutés en Libye en 2015, ont reçu leurs dépouilles mardi 15 mai. Un vrai soulagement après trois ans d'attente. «Lorsqu’ils ont été décapités, nous ne savions pas s’ils les avaient jetés à la mer ou ailleurs», affirme Malak, le père d’une des victimes.

«Une grande bénédiction» pour tous

Mardi 15 mai, tous se sont rassemblés à l’église pour la cérémonie d’enterrement. «Nous avions perdu tout espoir de leur retour. Mais Dieu est bon, et nous sommes tellement reconnaissants de les revoir. C’est une grande bénédiction pour nous tous».

Retrouvés sur la plage en octobre dernier

Les corps des victimes avaient été retrouvés en octobre 2017 sur la plage de Sirte, lieu de leur exécution en Libye. Avant leur rapatriement, des échantillons médico-légaux ont été comparés à l'ADN des proches des 20 coptes et du Ghanéen. Le 5 mai, le bureau du procureur général libyen a ordonné que les dépouilles soient transférées en Égypte. Elles sont arrivées à l’aéroport du Caire lundi 14 mai, dans la soirée.

Les 21 chrétiens travaillaient en Libye et avaient été enlevés les 29 décembre 2014 et 3 Janvier 2015 par l’Organisation État Islamique. Entraînés sur une plage, et habillés en orange, les preneurs d’otages les ont attachés et décapités. La scène, filmée, avait été publiée sur internet.

Une église inaugurée en leur mémoire

Le 15 février 2018, l'Eglise des Martyrs de la foi, construite en mémoire des 20 coptes égyptien et du chrétien ghanéen décapités, a été inaugurée dans le village d’Al Sour, en Haute-Égypte.

Les coptes de Minya, dans leur douleur, ont fait part de leur admiration envers le courage des martyrs de Libye qui ont refusé de renier leur foi face à la mort.