29.07.2016 /
Egypte
/ news

Egypte: Les attaques contre les chrétiens redoublent

Assassinats, attaques au couteau, incendies criminels… depuis fin mai, la violence ne cesse d'augmenter contre les chrétiens en Égypte.Les coptes sont aussi des citoyens égyptiens sous votre juridiction a rappelé aux autorités l'évêque de Minya, les invitant à réagir. Les chrétiens de son diocèse situé à 250 kilomètres au Sud du Caire ont été attaqués 12 fois en 7 semaines.

Une société qui se radicalise

Le 17 juillet dernier, un chrétien a été tué et trois autres blessés quand des extrémistes islamiques ont attaqué la maison d'un prêtre dans le village de Tahna al Gabal. Ils pensaient que celui-ci voulait ouvrir une église sans l'accord du gouvernement. Les médias ont relayé l'affaire en parlant d'une rixe entre chrétiens et musulmans.

La veille, à Al Madamoud, à l'Est de Louxor, en Haute-Egypte, les chrétiens ont été réveillés en pleine nuit par l'incendie de leur église. Les secours ont mis une heure à arriver. L'église est entièrement détruite.

L'ombre du groupe État Islamique

Certaines attaques ont été clairement perpétrées pour répondre aux appels de l'EI comme l'ont déclaré des assaillants.Le 30 juin, à Arish, dans le Nord du Sinaï, Raphael Moussa de l'église copte de Saint Georges a été assassiné lors d'une attaque revendiquée par l'EI qui l'accusait de mener une guerre contre l'islam.

Le 9 juillet, à Zagazig, à 83 kilomètres au Nord-Est du Caire, deux femmes ont été poignardées dans le cou alors qu'elles quittaient l'église. Elles ont été transportées à l'hôpital dans un état grave alors que leur assaillant déclarait à la police avoir agi pour répondre aux instructions de l'EI.

La prière comme réponse

Le 20 juillet, en réaction à ces nombreuses attaques, le primat de l'Église copte Tawadros II d'Alexandrie organisé une célébration dans une ancienne église copte, l'église Moallaqa dite aussi l'église suspendue, connue pour être un refuge en temps de persécutions. Il a prié pour chaque famille qui a perdu un être cher mais aussi pour que les autorités aient de la sagesse et fasse preuve de prudence.