20.06.2014 /
Colombie
/ news

Colombie : 139 Amérindiens refusent de renier Christ

En Colombie, 139 chrétiens amérindiens ont préféré tout quitter plutôt que de renier Christ. Ils vivent dans la précarité depuis un an.

Voilà maintenant plus d'un an qu'ils sont partis de chez eux. Depuis, ils vivent dans des cabanes de fortune (photo). Les autorités de leur village les avaient mis devant ce choix: soit ils reniaient Christ, soit ils subiraient la colère des villageois. Pour ne pas être violentés, 139 chrétiens amérindiens ont choisi de quitter la région en avril 2013, abandonnant tout derrière eux.

N'ayant nulle part où aller, leurs vies dépendent de la générosité d'inconnus. Après avoir prié pour que quelqu'un soit disposé à leur prêter un terrain sur lequel s'installer temporairement, un fermier les a autorisés à rester sur ses terres. Mais dix mois plus tard, ils ont à nouveau été chassés. Ils ont heureusement pu trouver un autre terrain dans le même village, dans la région de Huila.

Leurs conditions de vie sont difficiles et beaucoup vivent dans des maisons de fortune fabriquées avec du bois et du plastique. Rien à voir avec les maisons qu'ils ont abandonnées. Mais même s'ils passent par des moments extrêmement durs, ils persistent dans leur choix.

Parmi ces chrétiens, un homme a déclaré: «Malgré les menaces et la torture, je ne peux renoncer à Jésus. J'ai pris ma décision, j'ai choisi de Le suivre».

En Colombie, au sein des communautés amérindiennes, les conversions en dehors des croyances traditionnelles font surgir des tensions. Ceux qui se convertissent au christianisme sont particulièrement vulnérables et souffrent de la persécution. Dans la région de Cauca par exemple, ils n'ont pas accès aux services sociaux de base, ne peuvent pas prendre part au processus de décision et risquent d'être torturés ou expulsés.