Actualité Bangladesh | 19 décembre 2022
Bangladesh: un chrétien zélé battu par des villageois

 

 
Show: true / Country: Bangladesh / Bangladesh
Un chrétien bangladais a été battu et souffre de graves blessures à cause de sa foi, qu'il a voulu partager avec ses concitoyens. 

«Si nous ne partageons pas l'Évangile de Jésus-Christ, comment le royaume de Dieu peut-il s'étendre?», s'interroge Kazi (pseudonyme), un de nos partenaires locaux au Bangladesh. Mais un chrétien bangladais qui évangélise peut s'attendre à de violentes persécutions. L'un d'eux, Gonesh, en a fait l'expérience. C'était le 18 octobre dernier. 

Des menaces aux actes 

Pour Gonesh, la persécution est venue de ses voisins, majoritairement hindous. Enthousiasmé par sa conversion récente, il voulait à tout prix qu'ils connaissent eux aussi Jésus-Christ. Ses voisins, excédés, ont menacé de le frapper s'il n'arrêtait pas de les évangéliser. Mais Gonesh n'a pas cédé à leurs exigences. Alors le 18 octobre dernier, ils sont passés des menaces aux actes. Ce jour-là, Gonesh partageait l'Évangile avec des villageois et il s'est retrouvé entouré d'hindous en colère. Ils ont commencé à l'attaquer, le frappant de tous côtés avec des lattes de bois, lui donnant des coups de poing et des coups de pied jusqu'à ce qu'il tombe à terre. Gonesh a été blessé à tous les membres et au visage et a dû être emmené aux urgences.

«Retourne à ta foi de naissance!» 

Alors qu'il le frappait, un des agresseurs s'est écrié en le menaçant:

«Retourne à ta foi de naissance! (l'hindouisme). Sinon, il y aura un deuxième round!»

La foule a même menacé l'église locale, lui interdisant toute action d'évangélisation dans le village.

«Gonesh est un chrétien très actif. Il est passionné par la Bible, qu'il étudie régulièrement. Il aime la Parole de Dieu, mais aussi les villageois», a déclaré un responsable d'église. «Heureusement, la majorité des hindous acceptent d'écouter l'Évangile. Ils sont bienveillants avec nous. Mais un petit groupe d'hindous se montre agressif», déplore-t-il. 

Gonesh a du mal à parler en raison du traumatisme subi et des blessures qu'il a reçues au visage. Il vit actuellement dans la peur d'une nouvelle agression. Les partenaires locaux de Portes Ouvertes prient pour la protection de Gonesh et de sa famille et sont en contact permanent avec lui. Ils l'encouragent à ne pas perdre sa foi en Jésus après ce qui s'est passé.


 

Restez connectés
Abonnez-vous à notre Newsmail, pour lire des témoignages de chrétiens persécutés et découvrir comment il est possible de les soutenir.
Notre site utilise des cookies

Sauvegarder

Nous utilisons des cookies essentiels et d'autres technologies sur notre site Web, tandis que d'autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience de l’utilisateur. Ils sont notamment utilisés pour vous offrir une possibilité de don sécurisé et pour une évaluation anonyme des accès à notre site. En outre, ils nous permettent de partager nos vidéos YouTube sur le site. Selon la fonction, des données sont alors transmises à des tiers et traitées par ces derniers. Vous trouverez plus de détails sur l'utilisation de vos données dans notre Déclaration de protection des données. Vous pouvez à tout moment révoquer ou modifier votre choix.

Accepter tous les cookies
 
Accepter la sélection