Turquie
Drapeau
Dirigeant
Recep Tayyip Erdoğan
Population
84 515 000
Chrétiens
170 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
République parlementaire


Contexte

Les chrétiens de Turquie subissent des discriminations en raison d’un fort nationalisme religieux. Le gouvernement continue de cibler les chrétiens, même étrangers, ainsi que les conjoints étrangers de citoyens turcs. Tout musulman qui décide de se convertir au christianisme subit une pression immense de la part de sa famille et de sa communauté, qui exigent souvent que le converti retourne à l’islam.

Le christianisme est arrivé en Turquie à l’époque du Nouveau Testament quand l’apôtre Paul y a fondé des églises. Puis, les chrétiens ont été persécutés par les Romains. Le christianisme a repris son essor jusqu’à l’arrivée des Ottomans. En 1915, le génocide arménien et assyrien a énormément affaibli l’Église. Le Traité de Lausanne de 1923 reconnaît quatre groupes religieux: islam sunnite, orthodoxie grecque, apostolat arménien et judaïsme.  

Situation des chrétiens

La majorité des chrétiens appartiennent aux églises orthodoxes arménienne, syrienne, chaldéenne et grecque. On compte aussi des catholiques et des protestants. Le nombre d’immigrés chrétiens a fortement augmenté avec l’arrivée de réfugiés. Il y a également des chrétiens turcs d’arrière-plan musulman.

Les chrétiens d’arrière-plan musulman sont parfois contraints de mener une double vie pour cacher leur conversion. Si leur foi est découverte, ils risquent un divorce immédiat et la perte de leur héritage. Aucun chrétien n’est considéré comme un membre à part entière de la société et se heurte à des obstructions juridiques et bureaucratiques.

Les chrétiens ont un accès limité aux emplois publics et sont discriminés dans le secteur privé, en particulier dans les emplois liés au gouvernement.  

Exemples de persécution  
  • Avril 2021 – Le prêtre Sefer Bileçen, moine syriaque orthodoxe, a été condamné à plus de 2 ans de prison pour avoir fourni du pain et de l’eau à des visiteurs.  
  • Au cours de la période d’étude pour élaborer l’Index 2022, les chrétiens expatriés se sont vu refuser l’entrée sur le territoire alors que nombre de ces chrétiens travaillaient et vivaient depuis des années en Turquie.  
Niveau de persécution  

Même si la méfiance à l’égard des chrétiens grandit, entraînant une forte opposition de la société au christianisme, la Turquie recule au classement en raison d’une diminution de la violence. La pandémie a entraîné une baisse significative des activités chrétiennes et rendu l’Église moins visible. Par conséquent, on relève moins d’attaques d’églises et aucun chrétien n’a été tué cette année.

Principaux mécanismes de persécution

Extrémisme islamique, Nationalisme religieux

Persécution

Index mondial: 
42
Classement précédent: 
25