Turkménistan
Drapeau
Dirigeant
Gurbanguly Berdimuhamedow
Population
6 117 000
Chrétiens
67 300
Religion principale
Islam
Gouvernement
Etat à Parti unique


Contexte

Le Turkménistan continue de considérer les libertés religieuses comme facultatives et le gouvernement réprime tout ce qu’il perçoit comme une menace pour son pouvoir, y compris les expressions du christianisme que les dirigeants estiment ne pas pouvoir contrôler. Même les églises orthodoxes russes et apostoliques arméniennes peuvent faire l’objet d’une surveillance lors des services du dimanche.

Les missionnaires nestoriens ont introduit le christianisme au Turkménistan au IVe siècle. Au VIIIe siècle, l’islam est arrivé, chassant les chrétiens. Ils sont revenus au XIXe siècle dans le cadre des campagnes militaires russes. Le christianisme s’est renforcé pendant la Seconde Guerre mondiale avec l’arrivée de populations déportées de Russie. C’est avec l’indépendance du pays, dans les années 1990, qu’est née une Église turkmène composée d’autochtones.

Situation des chrétiens

Les responsables d’église sont particulièrement visés par la persécution. Ils sont considérés comme les premiers responsables de l’éloignement des gens de l’islam.

Les services religieux sont surveillés, même ceux des églises historiques. La publication et l’importation de littérature chrétienne sont fortement limitées. Les chrétiens d’arrière-plan musulman sont les plus touchés, persécutés par l’État, leur famille, leur entourage et la communauté. Les églises qui ne sont pas enregistrées officiellement auprès du pouvoir font l’objet de descentes de police, de menaces, d’arrestations et d’amendes.

Exemple de persécution

Au moins 27 chrétiens ont été victimes de violences physiques ou psychologiques. La majorité des cas signalés ont eu lieu dans le contexte familial : coups, menaces, isolement, etc.  

Niveau de persécution

La situation des chrétiens reste la même depuis des années au Turkménistan. Ils sont pris en étau entre l’extrémisme islamique de leur famille et entourage d’une part, et le mécanisme de persécution d’un État totalitaire (les autorités interdisent toute réunion chrétienne hors des églises enregistrées) d’autre part. La vie ecclésiale en est fortement affectée.

Principaux mécanismes de persécution

Extrémisme islamique, Totalitarisme

Persécution

Index mondial: 
25
Classement précédent: 
23