Syrie
Drapeau
Dirigeant
Bachar el-Assad
Population
18 924 000
Chrétiens
677 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
République


Contexte

Dans les zones aux mains des islamistes radicaux, les églises ont été démolies ou converties en centre islamique. Dans celles contrôlées par le gouvernement, après un relâchement, la pression se resserre de nouveau. Dans les zones kurdes contrôlées par l’armée turque, celle-ci s’en prend violemment aux chrétiens: attaques, assassinats, enlèvements, viols. Les chrétiens déplacés ne peuvent souvent plus retourner dans leur village car leur place est prise par d’autres déplacés, sciemment installés.

Le christianisme en Syrie remonte au Ier siècle. En effet, c’est sur le chemin de Damas que l’apôtre Paul s’est converti. Fondée en l’an 38, l’Église de Syrie fut l’une des premières églises chrétiennes. Au VIIe siècle, suite à l’invasion arabo-musulmane, les chrétiens connaissent une vague de persécution. En 1350, ils sont devenus minoritaires. Victimes de massacres en 1915, de nombreux Arméniens et chrétiens assyriens quittent la Turquie pour trouver refuge en Syrie.

Situation des chrétiens

Les chrétiens souffrent d’oppression islamique dans les zones où les extrémistes islamistes sont particulièrement actifs. Les responsables des églises historiques, de par leur visibilité, sont pris pour cible, agressés, enlevés. Les églises évangéliques (baptistes et pentecôtistes) sont également visées car elles sont considérées comme proches de l’Occident et expriment plus ouvertement leur foi. Dans ces zones, toute manifestation publique de la foi chrétienne est interdite. Les lieux de culte endommagés ne peuvent être réparés, qu’ils aient été sciemment ciblés ou simple victime collatérale.

Dans les zones contrôlées par le gouvernement, les chrétiens sont victimes de la dictature du pouvoir et l’intensité de la persécution dépend des orientations politiques des dénominations chrétiennes ou des responsables d’églises locaux. Victimes d’oppression clanique, les chrétiens d’origine musulmane sont persécutés par leur famille et la société car leur conversion est vécue comme un déshonneur. 

Exemples de persécution 
  • 30 juillet 2020 - Le groupe extrémiste islamique Sham a enlevé un chrétien d'arrière-plan musulman dans un village du Nord-Ouest du pays. Âgé de 40 ans, Radwan Mohammad bin Muhammad est accusé d'apostasie et risque d'être exécuté. Les islamistes de Sham sont alliés à l'armée turque et l'enlèvement s'est produit non loin de la frontière turque.
  • Juin 2020 - La Commission Américaine sur la Liberté Religieuse a été alertée sur la situation des chrétiens et des autres minorités religieuses dans le Nord du pays depuis l'arrivée de l'armée turque en octobre 2019. Professeure à l'Université américaine du Caire, Amy Austin Holmes, dénonce la dégradation des lieux de culte et des cimetières chrétiens, en plus des meurtres, enlèvements, viols, demandes de rançons et autres conversions forcées.
Taux de persécution par domaine

La persécution se maintient à un niveau extrême tant dans la vie privée que dans la société, malgré la réduction progressive des territoires contrôlés par les groupes islamiques extrémistes. On observe néanmoins une très légère baisse de la violence par rapport à l’année précédente, bien que 9 chrétiens aient été tués et 2 kidnappés.

Principaux mécanismes de persécution

Extrémisme islamique, Totalitarisme

Persécution

Index mondial: 
12
Classement précédent: 
11