Somalie
Drapeau
Dirigeant
Mohamed Hussein Roble
Population
16 589 000
Chrétiens
Quelques centaines
Religion principale
Islam
Gouvernement
République fédérale


Contexte

En dépit de la crise sanitaire, le groupe islamiste radical Al-Shabaab reste très actif en Somalie, notamment dans les zones du pays qu’il contrôle. Là, les shebabs imposent et font respecter la charia dans tous les aspects de la vie des Somaliens. Les chrétiens sont toutefois menacés sur l’ensemble du territoire somalien et à la merci de ceux qui souhaitent éliminer toute trace de christianisme dans le pays.

Le christianisme est présent en Somalie dès le Xe siècle mais à la fin du XVe siècle, il a totalement disparu. En 1881, il est de retour, réintroduit par des missionnaires et quelques communautés se forment. En 1969, les chrétiens se voient confisquer leurs propriétés, leurs magasins sont fermés et leurs propriétaires expulsés du pays.

Situation des chrétiens

La Constitution de 2012 désigne l'islam comme religion d'État et donne la suprématie à la charia. Aucune autre religion ne peut être propagée. Dans un pays où 99% de la population est musulmane sunnite, les chrétiens sont désignés comme des « cibles de grande valeur » par Al-Shabaab et d'autres groupes radicaux.  

Les chrétiens sont également confrontés à de graves violations de leur liberté religieuse de la part de leur famille, des membres de leur famille élargie et de la communauté dans son ensemble. Toute conversion au christianisme est considérée comme une trahison du clan. Par conséquent, si des Somaliens sont soupçonnés de s'être convertis, les membres de la famille et les chefs de clan les harcèlent, les intimident, voire les tuent. Les femmes chrétiennes subissent également des violences sexuelles et/ou des mariages forcés.

Dans toutes les sphères de la vie - privée, familiale, communautaire et sociale - le fait d'être exposé en tant que chrétien représente un danger mortel, menant souvent à une exécution immédiate.  

Exemples de persécution

5 novembre 2020 - Un couple et leurs 3 enfants, convertis au christianisme, doivent s'exiler vers un pays tiers. Arrêtés en septembre dans la province autonome du Somaliland, au Nord, ils ont été condamnés par la justice à l'exil, accusés d'être « des apostats, des évangélistes qui propagent le christianisme ».   

Niveau de persécution

La pression est extrême sur les quelques convertis au christianisme. L’exemple des talibans en Afghanistan a d’ailleurs encouragé les shebabs dans leurs projets djihadistes. S’ils sont découverts, les convertis ne sont protégés ni par la loi (basée sur la charia), ni par leur entourage qui les menace pour qu’ils reviennent à l’islam.

Principaux mécanismes de persécution

Extrémisme islamique, Rivalités ethniques et claniques

Persécution

Index mondial: 
3
Classement précédent: 
3