Arabie Saoudite
Drapeau
Dirigeant
Salmane ben Abdelaziz Al Saoud
Population
33 554 000
Chrétiens
1 419 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
Monarchie


Contexte

Le nouveau dirigeant, Mohammed ben Salman, a donné des signes d’ouverture. Cependant, le gouvernement monarchique maintient un système islamique strict. La culture dominante est opposée à tout ce qui n’est pas lié à l’islam. Tous les sujets du royaume doivent être obligatoirement musulmans. Il n’y a pas de liberté religieuse. Le système législatif islamique s’impose à tous, y compris aux chrétiens étrangers.

Situation des chrétiens

  • L’Église est composée majoritairement de travailleurs étrangers venus d’Asie, d’Afrique, du Moyen-Orient ou d’Occident. 
  • Il n’y a pas de bâtiment d’église officiellement reconnu. Les chrétiens se réunissent en secret les uns chez les autres. S’ils sont découverts, ils risquent d’être arrêtés et expulsés. La liberté d’expression des chrétiens est inexistante. Les quelques chrétiens d’arrière-plan musulman saoudiens sont en danger de mort. 
  • Jusqu’au VIe siècle, on comptait beaucoup de synagogues et d’églises dans la Péninsule Arabique. À partir du VIIe siècle, les Juifs et les chrétiens ont été obligés de se convertir à l’islam, de fuir le pays ou ont été tués. Ces dernières années, le christianisme est réapparu avec l’arrivée d’immigrés chrétiens venus principalement d’Afrique et d’Asie.
     

Exemples de persécution

Mars 2018 - La Commission des États-Unis sur la liberté religieuse internationale (USCIRF) publie une étude montrant que les manuels scolaires en Arabie Saoudite ont des contenus qui « encouragent la violence et la haine envers les minorités religieuses et autres ». L’étude décrit « de nombreux passages intolérants et incendiaires », y compris « le djihad armé contre les non-musulmans ; prescrivant l’exécution des apostats et de ceux qui se moquent de Dieu ou du prophète [Mohammed] ; et l’humiliation des non-musulmans, mettant les musulmans en garde de s’associer avec eux ».

Autres groupes religieux persécutés

Chiites, hindous, bouddhistes.

Évolution de la persécution depuis 5 ans

  • L’Arabie Saoudite est le « cas d’école » de la persécution religieuse entraînée par une application stricte de la charia dans un État autoritaire. Une telle situation implique une pression à des niveaux extrêmes pour les minorités religieuses dans presque toutes les domaines de vie. 
  • La persécution étau reste à un niveau extrêmement élevée depuis des années. Depuis 2016, la moyenne de la pression dans les cinq domaines de vie s’est stabilisée à 89%. Le niveau de violence fluctue au fil des années en fonction du nombre de chrétiens emprisonnés ou forcés à fuir le pays.

Persécution

Index mondial: 
15
Classement précédent: 
12