Oman
Drapeau
Dirigeant
Haitham ben Tariq
Population
5 270 000
Chrétiens
190 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
Monarchie absolue


Contexte

L’islam est religion d’État et constitue la base de la législation omanaise. Le gouvernement réglemente et surveille étroitement toutes les activités religieuses, y compris l’islam, et des sanctions sévères sont prévues en cas de blasphème. Une autorisation est nécessaire pour publier ou distribuer des documents religieux tandis que le culte non-musulman n’est autorisé que dans les locaux officiellement désignés à cet effet.  

En 1507, les Portugais introduisent le catholicisme à Oman mais il disparaît rapidement. En 1889, des missionnaires protestants issus de l’Église Réformée d’Amérique ouvrent un hôpital dans la capitale. En 1841, l’Église catholique fait son retour et en 1977 la première église est construite à Mascate, la capitale.

Situation des chrétiens

Les chrétiens omanais d’arrière-plan musulman subissent les plus fortes pressions de la part de leur famille et de la société. Ils risquent l’expulsion du foyer familial et peuvent perdre leur emploi, la garde de leurs enfants et leur héritage.

Les communautés chrétiennes expatriées sont tolérées, mais les installations religieuses restent limitées et les réunions sont surveillées. Les organisations religieuses doivent être enregistrées officiellement auprès des autorités.

On estime que des milliers de chrétiens expatriés travaillant sur des chantiers ou comme domestiques sont victimes d’abus.

Exemple de persécution

Un chrétien Omanais d’arrière-plan musulman a subi de graves persécutions de la part de membres de sa famille, et plusieurs autres convertis ont été interrogés par les autorités sur leur foi et leurs activités.

Niveau de persécution  

Le gouvernement omanais a intensifié sa surveillance des chrétiens et de leurs activités. La pression dans presque tous les domaines de la persécution (sauf vie sociale) se maintient à un niveau élevé. Le niveau de violence reste bas, même si plusieurs chrétiens ont été contraints de quitter le pays pour échapper à la persécution.

Principaux mécanismes de persécution

Extrémisme islamique, Totalitarisme

Persécution

Index mondial: 
36
Classement précédent: 
44