Oman
Drapeau
Dirigeant
Qabus ibn Saïd
Population
4 830 000
Chrétiens
198 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
Monarchie absolue


Contexte

Le sultanat d’Oman occupe une position géopolitique stratégique. Le sultan actuel est reconnu pour avoir apporté la sécurité et la stabilité ainsi que des réformes démocratiques. L’islam est religion d’État. Il s’agit d’un islam paisible et tolérant mais la législation du pays est basée sur la charia. La liberté de religion ne peut s’exercer que dans la mesure où elle ne nuit pas aux coutumes du pays ni à la morale publique.

Situation des chrétiens

  • À Oman, les chrétiens sont pour la plupart des immigrés catholiques. Les orthodoxes, les indépendants et les protestants sont aussi représentés. Le pays compte également des chrétiens d’arrière-plan musulman.
  • Les expatriés chrétiens bénéficient d’une certaine liberté de culte à condition que leurs activités se déroulent dans les lieux désignés et qu’ils n’entrent pas en contact avec les musulmans. Cependant les lieux désignés sont trop petits pour servir à toutes les dénominations. Toutes les organisations religieuses doivent s’enregistrer officiellement auprès des autorités. Les chrétiens d’arrière-plan musulman subissent des pressions de la part de leur famille et de la société pour renier leur foi.
  • Le christianisme a fait une brève incursion à Oman avec les Portugais en 1507. Il est réapparu en 1889 avec l’arrivée de missionnaires protestants soutenus par l’Église Réformée d’Amérique qui ont ouvert un hôpital dans la capitale. En 1841 l’Église catholique s’est réintroduite dans la région et en 1977, la première église catholique a été construite à Mascate, la capitale.
     

Évolution de la persécution depuis 5 ans

  • La liberté de culte est limitée et la liberté d’expression n’est pas respectée pour tous les chrétiens, les locaux comme les expatriés. Intégrer des chrétiens d’arrière-plan musulman dans des églises reste socialement inacceptable. Le traitement réservé aux travailleurs migrants, notamment les cas d’abus sexuels, reste un problème alarmant. Bien que la dimension religieuse n’y joue pas un rôle primordial, il semblerait que les domestiques chrétiennes soient plus susceptibles d’être harcelées que les musulmanes. 
  • Au cours des cinq dernières années, on a pu observer une stabilité du niveau de pression sur les chrétiens omanais, même si celle-ci est plus marquée dans leur vie privée, familiale et ecclésiale. La situation générale des chrétiens n’a guère changé au fil des ans, et le degré de violence s’est maintenu à un faible niveau.

Persécution

Index mondial: 
44
Classement précédent: 
46