Malaisie
Drapeau
Dirigeant
Mahathir Mohamad
Population
32 042 000
Chrétiens
2 946 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
Monarchie constitutionnelle


Contexte

La Malaisie est une monarchie parlementaire laïque mais la Constitution stipule qu’être Malaisien c’est être musulman. Le système législatif et les institutions politiques sont fortement influencés par l’islam. Les minorités ethniques sont discriminées. En mai 2018, de nouvelles élections législatives ont porté au pouvoir un parti d’opposition suscitant l’espoir de plus d’égalité.

Situation des chrétiens 

  • Plus de la moitié des chrétiens sont catholiques. On trouve aussi différentes dénominations protestantes, des églises indépendantes et des chrétiens d’arrière-plan musulman.
  • Les catholiques romains et les méthodistes sont surveillés par les autorités. Les églises protestantes indépendantes sont particulièrement ciblées car elles pratiquent ouvertement leur croyance. Les nouveaux convertis sont les plus persécutés car changer de religion est considéré comme une trahison.
  • Le christianisme a touché les îles Malacca au VIIe siècle avec les marchands nestoriens et perses. Il s’est développé avec l’arrivée des missionnaires portugais en 1511, puis avec celle des Britanniques en 1815. Les églises étaient réservées aux expatriés britanniques et un accord tacite interdisait d’évangéliser les musulmans. À la fin des années 70, le gouvernement a chassé tous les missionnaires du pays.
     

Exemples de persécution

  • 12 juin 2018 - L’épouse du pasteur Raymond Koh écrit une lettre ouverte au Premier ministre en place après les élections du 9 mai qui ont mis au pouvoir une nouvelle majorité modérée. En février 2017, le pasteur Koh avait été kidnappé lors d’une véritable opération commando par une quinzaine d’individus dans 3 gros véhicules noirs. Depuis, aucune nouvelle n’a filtré sur la situation du pasteur Koh. L’épouse d’un musulman chiite, disparu aussi mystérieusement, a cosigné la lettre.
  • 27 février 2018 - La Cour fédérale siégeant à Kuching renvoie devant les juges de la charia le cas de 4 croyants d’arrière-plan musulman, désireux de faire reconnaître leur appartenance chrétienne sur leur carte d’identité. Pour les militants des Droits de l’Homme, ce choix individuel relève d’une Cour civile et non d’un tribunal musulman qui risquerait de devenir juge et partie.
     

Autres groupes religieux persécutés

Hindouistes et bouddhistes.

Évolution de la persécution depuis 5 ans

  • Les résultats électoraux de 2018, s’ils n’effacent pas le sentiment d’insécurité des chrétiens, ont néanmoins ravivé l’espoir de changements positifs. La pression sur la vie civile et ecclésiale ainsi que la violence ont diminué en 2018 entraînant une baisse significative dans le classement de l’index. Mais un changement des mentalités demandera du temps.  
  • Depuis cinq ans, la pression sur la vie ecclésiale diminue. Cela est plus le fait du courage et de l’activisme des chrétiens que de réels changements politiques ou sociétaux. La violence a atteint un pic fin 2016 lors des enlèvements de plusieurs chrétiens, toujours portés disparus.

Persécution

Index mondial: 
42
Classement précédent: 
23