Kazakhstan
Drapeau
Dirigeant
Kassym-Jomart Tokaïev
Population
18 957 000
Chrétiens
4 847 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
République


Contexte

La liberté de religion est restreinte par une législation datant de septembre 2011 et le gouvernement kazakh s’efforce constamment d’accroître son contrôle sur l’ensemble de la société, ce qui se traduit par une surveillance accrue, des descentes de police dans les réunions et des arrestations. Il utilise le prétexte de la menace de l’islam militant pour restreindre davantage les espaces de liberté.

Les missionnaires nestoriens ont introduit le christianisme au Kazakhstan aux VIIe et VIIIe siècles. Au XIVe siècle, il a été éradiqué. Dans les années 1930, chassés d’Union Soviétique par Staline lors de la «Grande Purge», des orthodoxes, des catholiques et des protestants sont arrivés dans le pays. À la faveur de l’indépendance en 1991, une Église kazakhe a vu le jour.

Situation des chrétiens

La récente révision de la loi sur les religions (2018) rend désormais plus difficile pour les chrétiens d’organiser des rassemblements en dehors des lieux de culte approuvés par l’État. Vendre du matériel religieux est interdit sous peine d’amende : en 2021, les tribunaux ont verbalisé pas moins de 26 personnes pour ce motif.

Les chrétiens d’arrière-plan musulman subissent le plus de persécutions, tant de la part de l’État que de leur famille, de leurs amis et de leur communauté. Ils peuvent être assignés à résidence, battus ou expulsés de leur communauté.   

Exemples de persécution  
  • 19 avril 2021 – Sergei Ogonkov est emmené au commissariat de Petropavl, parce qu’il s’apprêtait à vendre sa vieille bible pour enfants. Il comptait la céder pour CHF 6, mais est puni d’une amende 29 fois supérieure.
  • 8 janvier 2021 – La police fait irruption dans une église baptiste d’Oural, dans le Sud-Ouest du pays. Deux fidèles sont verbalisés pour « réunion illégale ».   
Niveau de persécution  

Si l’on constate une baisse des faits violents signalés à l’encontre des chrétiens, celle-ci est contrebalancée par une augmentation de la pression dans les autres domaines de la vie. La révision de la loi sur les religions rend notamment les rassemblements plus difficiles à organiser en dehors des lieux de culte approuvés par l’État.

Principaux mécanismes de persécution

Extrémisme islamique, Totalitarisme

Persécution

Index mondial: 
47
Classement précédent: 
41