Corée du Nord
Drapeau
Dirigeant
Kim-Jong-Un
Population
25 951 000
Chrétiens
400 000
Religion principale
Athéisme, croyances traditionnelles
Gouvernement
Dictature communiste


Contexte

Menée d’une main de fer par le dictateur Kim Jong-un, la société nord-coréenne rejette le christianisme. Une nouvelle loi indique même clairement qu'être chrétien et/ou posséder une bible est un crime grave et sévèrement puni. Malgré la peur d’être dénoncés, certains chrétiens parviennent à se réunir dans le plus grand secret. Les églises montrées aux visiteurs à Pyongyang servent uniquement à des fins de propagande.

En 1603, un diplomate coréen rentrant de Chine introduit le christianisme dans le pays. En 1758, le roi l’interdit et il s’ensuit une première vague de persécution. En 1886, des missionnaires protestants s’installent dans le pays, bientôt Pyongyang est surnommée « la Jérusalem de l’Est ». Ensuite, les chrétiens ne cesseront d’être persécutés : sous l’occupation japonaise, pendant la guerre de Corée et après la Seconde Guerre mondiale avec l’arrivée au pouvoir de la dynastie Kim.

Situation des chrétiens

Depuis plusieurs décennies, le gouvernement dirigé par la famille Kim considère les chrétiens comme la classe politique la plus dangereuse et la persécution s’en trouve d’autant plus violente et intense.

Tout Nord-Coréen surpris en train de suivre Jésus court le risque immédiat d'être emprisonné, torturé brutalement ou tué. On estime que 50 000 à 70 000 chrétiens sont retenus dans les prisons et les camps de travaux forcés de la Corée du Nord où ils survivent tant bien que mal dans des conditions inhumaines.

Il arrive fréquemment qu'une famille entière partage le même sort que la personne capturée. Les parents nord-coréens cachent donc souvent leur foi à leurs propres enfants.

Les quelques églises à Pyongyang sont des façades de propagande pour prouver aux touristes que la liberté de culte existe. Les vraies églises sont quant à elles inexistantes et la plupart des cultes sont pratiqués aussi secrètement que possible.  

Exemples de persécution

La persécution, la discrimination et l'intolérance à l'égard des chrétiens en Corée du Nord restent violentes. Pendant la période étudiée, il y a eu des raids contre des chrétiens et des meurtres, mais pour des raisons de sécurité, aucun détail ne peut être publié. Il est en outre extrêmement difficile d'obtenir des rapports sur les camps de travaux forcés, dont la taille s'est considérablement accrue depuis l'arrivée au pouvoir de Kim Jong-Un fin 2011.  

Niveau de persécution

La Corée du Nord n’est plus en tête du classement, pourtant elle atteint un niveau de persécution sans précédent. Le niveau de violence a encore augmenté avec la nouvelle loi « anti-réactionnaire ». Des réunions chrétiennes secrètes ont été découvertes par les autorités, menant à l’emprisonnement et l’exécution de nombreux chrétiens.

Principaux mécanismes de persécution

Oppression communiste, Totalitarisme

Persécution

Index mondial: 
2
Classement précédent: 
1