Jordanie
Drapeau
Dirigeant
Abdullah II
Population
10 320 000
Chrétiens
180 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
Monarchie Constitutionnelle


Contexte

Le gouvernement du roi Abdallah semble tolérer et même soutenir les églises reconnues. Cependant, l’État exerce une pression sur toutes les communautés chrétiennes, notamment par le biais de la surveillance. Les églises non reconnues peuvent faire l’objet de harcèlement de la part des autorités publiques, en particulier celles qui expriment publiquement le message de l’Évangile.

Dès le Ier siècle, fuyant la persécution exercée contre eux à Jérusalem et à Rome, des chrétiens s’installent en Jordanie. Il y avait des églises sur tout le territoire, elles ont disparu au VIIe siècle. À l’époque des croisades, des catholiques et des orthodoxes sont revenus dans la région. Le protestantisme est arrivé au XIXe siècle.

Situation des chrétiens

Bien que la Jordanie aime à se présenter comme un modèle de tolérance et de dialogue interconfessionnel, l’hostilité envers les chrétiens a globalement augmenté. Les sunnites radicalisés et les djihadistes de retour de Syrie et d’Irak représentent encore un danger pour la communauté chrétienne.

Les chrétiens des églises historiques bénéficient d’une assez grande liberté religieuse mais sont discriminés sur le marché de l’emploi et ne peuvent exprimer leur foi publiquement.

Si un chrétien d’arrière-plan musulman déclare publiquement sa foi, il peut être battu, arrêté ou même tué.  

Exemples de persécution
  • Plusieurs chrétiens ont été détenus pour avoir exprimé leur foi ouvertement.  
  • Une centaine de femmes chrétiennes (évaluation) ont été harcelées sexuellement dans la rue et les transports en commun car elles ne portaient pas le hijab (tenue islamique).  
  • Plusieurs chrétiens convertis ont été victimes d’abus physiques ou psychologiques. L’un d’entre eux a été torturé pendant sa détention.
Niveau de persécution  

La persécution s’expérimente fortement dans la sphère familiale. Les chrétiens d’arrière-plan musulman font face à l’ostracisme et à la discrimination de leur famille, voire à une forte violence pouvant conduire au meurtre. Parfois, les familles avertissent les autorités pour que ces dernières fassent pression sur les convertis et les ramènent à l’islam.

Principaux mécanismes de persécution

Extrémisme islamique, Rivalités ethniques et claniques

Persécution

Index mondial: 
39
Classement précédent: 
38