Irak
Drapeau
Dirigeant
Adel Abdel-Mehdi
Population
39 340 000
Chrétiens
225 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
Démocratie parlementaire


Contexte

En Irak, malgré le repli du groupe terroriste État Islamique en 2017, l’État de droit n’est pas respecté et la sécurité des citoyens n’est pas garantie. La corruption ne cesse d’augmenter et les rivalités confessionnelles entre chiites et sunnites continuent de faire rage, que ce soit au niveau parlementaire entre les partis islamiques ou dans la rue entre les milices.

Situation des chrétiens

  • En Irak, les chrétiens appartiennent principalement aux églises historiques. Les plus nombreux sont les chaldéens, suivis des catholiques (occidentaux et orientaux) et des protestants. 
  • Toutes les dénominations chrétiennes sont fortement touchées par la persécution exercée par les extrémistes islamiques et les autorités. Les chrétiens sont aussi discriminés et souvent, ne portent plus de symboles chrétiens aux points de contrôles, à l’université, sur leur lieu de travail et dans les bâtiments publics de peur d’être harcelés. Les chrétiens d’arrière-plan musulman sont encore plus menacés, ils gardent leur foi secrète sous peine de représailles de la part de leur famille, leur clan et la société.
  • Le christianisme est arrivé dans la région dès les tout premiers temps de l’Église. Au début du XXe siècle, les chrétiens représentaient 30% de la population. Les persécutions et les guerres ont entraîné un important exode. On estime qu’ils ne sont plus aujourd’hui que 225 000.
     

Exemples de persécution

  • Avril 2018 - Une chrétienne de 30 ans, Rita Habib, retrouve son père, après avoir été enlevée par des militants de l’État Islamique. C’est précisément parce qu’elle ne voulait pas abandonner son père qu’en 2014, Rita s’était rendue à Karakosh où elle avait été capturée. Déplacée plusieurs fois, forcée à l’esclavage sexuel, abusée par 4 « propriétaires » différents, subissant de fortes pressions psychologiques, elle n’a tenu que grâce à sa foi, jusqu’à sa libération en 2017.
  • 8 mars 2018 - On retrouve les corps sans vie d’un couple de médecins chrétiens et d’une grand-mère âgée à leur domicile dans un quartier chiite de Bagdad. Même si des objets de valeur et de l’argent ont été dérobés, on soupçonne qu’il s’agit d’un assassinat délibéré de chrétiens. Quelques semaines plus tôt, un jeune chrétien avait lui aussi été abattu devant son domicile à Bagdad. Les extrémistes islamiques veulent intimider les chrétiens pour les forcer à quitter le pays.
     

Autres groupes religieux persécutés

Yézidis, kurdes kakaï, sabéens-mandéens.

Évolution de la persécution depuis 5 ans

  • L’Irak est passé de la 8e à la 13e place suite à la défaite militaire de Daech. L’idéologie du groupe s’est cependant diffusée dans la population : le nombre de chrétiens tués a même augmenté en 2018. Les chrétiens continuent à émigrer massivement, par peur et manque de perspectives d’avenir.
  • Après un pic dans l’index 2016, la persécution étau est revenue au niveau de celui de 2014, année de l’expansion de Daech. La violence suit de même une courbe décroissante sur les cinq dernières années. Globalement, l’Irak passe d’un niveau de persécution des chrétiens extrême à un niveau moins élevé.

Persécution

Index mondial: 
13
Classement précédent: 
8