Indonésie
Drapeau
Dirigeant
Joko Widodo
Population
266 795 000
Chrétiens
32 379 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
République


Contexte

C’est le pays musulman le plus peuplé au monde. La liberté de religion est inscrite dans la Constitution. La situation des minorités religieuses tend à se dégrader.  Elles sont discriminées, et on s’attaque à elles en toute impunité. Dans la province d’Aceh, en 2015, un nouveau code pénal islamique est entré en vigueur. Le pays a également adopté une loi sur le blasphème.

Situation des chrétiens

  • Les chrétiens sont répartis dans plus de 300 dénominations différentes. Les principales dénominations représentées sont l’Église catholique romaine, l’Église réformée et l’Église luthérienne.
  • Le niveau de persécution en Indonésie varie en fonction des régions. À Java occidental ou Aceh, les islamistes radicaux sont très actifs et exercent leur influence sur la société et la politique. Dès qu’une église exerce son droit d’expression, elle est prise pour cible. Les églises traditionnelles ont du mal à obtenir la permission de construire de nouveaux bâtiments. Les chrétiens d’arrière-plan musulman sont persécutés par leur famille. 
  • Le catholicisme est arrivé en Indonésie avec les marchands portugais en 1511. En 1605, les Néerlandais ont chassé les Portugais et les catholiques, et laissant place aux protestants pour les 300 années suivantes. Au XXe siècle, le christianisme a connu une croissance.
     

Exemples de persécution

  • 28 septembre 2018 - Après les catastrophes naturelles qui ont frappé l’Indonésie, les chrétiens de certaines zones sinistrées se sont sentis oubliés dans la distribution de l’aide humanitaire d’urgence. 
  • Fin juillet 2018 - Une centaine de croyants se sont rassemblés devant le siège de la Commission nationale sur la violence contre les femmes, à Java-Ouest, pour protester contre la fermeture et la destruction de leurs lieux de culte. Parmi eux, des musulmans d’une minorité originaire d’Inde protestaient également.
  • 13 mai 2018 – À 10 minutes d’intervalle, trois églises (catholique, protestante et évangélique) de Surabaya, capitale de la province de Java-Est, sont visées par des explosions qui font 14 morts et des dizaines de blessés. Dans l’église de Pentecôte de Surabaya, un jeune est mort en empêchant le terroriste de franchir le portail de l’église. D’autres explosifs ont pu être désamorcés à temps. Selon la police, 6 membres d’une même famille sont à l’origine de ce triple attentat. (Voir photos p. 34.)
     

Autres groupes religieux persécutés

Gafatar, ahmadis, chiites, bahaïs.

Évolution de la persécution depuis 5 ans

  • La triple attaque suicide de mai 2018 et l’attaque à la machette d’un prêtre catholique à Yogyakarta en février 2018, ont contribué à un doublement du score de la violence. La multiplication des condamnations pour blasphème et des attaques d’églises explique aussi l’aggravation du score de l’Indonésie.
  • Le conservatisme islamique a une empreinte croissante sur la société et le milieu politique. L’explosion de la violence dans l’index 2018 constitue la nouvelle étape d’une tendance lourde : les groupes islamistes radicaux, à l’influence grandissante depuis des années, sont désormais passés de la parole aux actes.

Persécution

Index mondial: 
30
Classement précédent: 
38