Indonésie
Drapeau
Dirigeant
Joko Widodo
Population
269 536 000
Chrétiens
32 790 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
République


Contexte

L’Indonésie est un pays démocratique et la presse y est libre, mais depuis quelques années l’islam modéré perd du terrain et la société se radicalise. Les minorités religieuses ont subi de violentes attaques ces dernières années. Le 17 avril ont eu lieu, dans le calme, des élections présidentielles et législatives. Malgré la corruption rampante, Joko Widodo a été reconduit au poste de président.
 

Situation des chrétiens

  • Il existe plus de 300 dénominations chrétiennes dans le pays. Les principales dénominations représentées sont l’Église catholique romaine, l’Église réformée et l’Église luthérienne.
  • C’est à Java occidental ou Aceh, que la situation est la plus difficile car les islamistes radicaux y sont très actifs. Dès qu’une communauté chrétienne exprime le message de l’Évangile en dehors de ses murs, elle est prise pour cible. Les églises non traditionnelles ont du mal à obtenir la permission de construire de nouveaux bâtiments. La situation continue de se dégrader à mesure que la société se radicalise.
  • De nombreux chrétiens d’arrière-plan musulman sont persécutés par leur famille. La persécution se manifeste surtout par l’isolement, la violence verbale et l’expulsion du domicile familial. Seul un petit pourcentage de convertis doit faire face à la violence physique.
  • Les enfants de chrétiens sont souvent victimes d’ostracisme et de violence verbale. Dans certaines régions, les familles musulmanes interdisent régulièrement à leurs enfants de jouer avec des amis chrétiens. On les appelle des infidèles et ils sont parfois ridiculisés par les enseignants qui les font asseoir au dernier rang de la salle de classe.
  • Les marchands portugais ont introduit le catholicisme en Indonésie en 1511. En 1605, les Néerlandais ont chassé les Portugais et les catholiques, et ont imposé le protestantisme pour les 300 années suivantes. Au XXe siècle, le christianisme s’est fortement développé.
     

Exemples de persécution

  • 30 juillet 2019 - À Yogyakarta, les autorités locales ont annulé le permis de construire qu’elles avaient accordé à une église en janvier 2019. Motif : non-respect de l’obligation d’utiliser fréquemment le bâtiment. Auparavant, la population avait intimidé les chrétiens en apposant des affiches hostiles à de nombreux endroits. 
  • Courant 2019 - Des chrétiens d’arrière-plan musulman ont été détenus par leurs familles et leurs téléphones portables ont été confisqués.
  • Décembre 2018 - 11 croix du cimetière public de Giriloyo à Magelang/Central Java ont été profanées. Cela s’est produit peu après un autre incident au cours duquel des villageois proches de la ville de Yogyakarta ont exigé l’enlèvement d’une croix sur une tombe catholique.
     

Autres groupes religieux persécutés

Gafatar, ahmadis, chiites, bahaïs.
 

Evolution de la persécution

  • La pression sur les chrétiens reste globalement élevée, même si le degré de violence a baissé de moitié par rapport à l’an dernier. Cette pression est sensible dans les sphères communautaire et familiale : c’est le cas typique des situations où les chrétiens d’arrière-plan musulman sont persécutés.
  • La situation des chrétiens varie sensiblement d’une région à l’autre de cet archipel qui s’étend sur près de 5 000 km. Plusieurs régions et territoires sont régis par un grand nombre de règles islamiques, dont la charia dans la province d’Aceh. D’autres secteurs ou îles, comme Bali, sont dominés par l’hindouisme ou des religions animistes.
     

Principaux mécanismes de persécution

Extrémisme islamique, Nationalisme religieux

Persécution

Index mondial: 
49
Classement précédent: 
30