République centrafricaine
Drapeau
Dirigeant
Faustin-Archange Touadéra
Population
4 737 000
Chrétiens
3 456 000
Religion principale
Christianisme/Islam
Gouvernement
République


Contexte

Le conflit en République Centrafricaine s’enlise depuis plusieurs années et ne fait plus la une de l’actualité. Les trois quarts du pays sont occupés par des groupes armés et l’État se révèle incapable de rétablir la paix. Dans ces régions, la population souffre de graves violations des Droits de l’Homme. Selon l’ONU, environ 2,5 millions de personnes ont encore besoin d’une aide humanitaire. 

Situation des chrétiens

  • Une majorité de Centrafricains se déclarent chrétiens. Le catholicisme est la dénomination la plus représentée, suivie du protestantisme. Les églises indépendantes y sont particulièrement florissantes.
  • Depuis 2013, les chrétiens sont visés par des groupes rebelles islamiques : Séléka (démantelée mais toujours en activité à travers plusieurs groupes), FPRC, UPC et 3R. Dans les régions et quartiers à majorité musulmane, ils sont opprimés quotidiennement. Les responsables chrétiens qui dénoncent ces violences sont menacés et leurs églises pillées et détruites. Les exactions et massacres ont déplacé des milliers de chrétiens qui vivent dans des camps et ont tout perdu. Les chrétiens d’arrière-plan musulman subissent d’énormes pressions.
  • Le christianisme est devenu majoritaire en Centrafrique avec l’arrivée des Français dans les années 1880. Les catholiques étaient déjà bien implantés quand les protestants sont arrivés vers 1921.
     

Exemples de persécution

  • 4 et 5 septembre 2018 - À Bria, à l’Est du pays, l’attaque d’une milice sur un groupe de chrétiens de retour de travaux agricoles fait 42 morts, dont une majorité de femmes. Certaines victimes ont été tuées par balles, d’autres à la machette. Le massacre aurait été perpétré par une faction du groupe rebelle ex-Séléka. Les corps ont été retrouvés près d’une base de soldats de l’ONU et d’un camp de déplacés où les chrétiens sont harcelés et menacés.
  • 1er mai 2018 - Une attaque à coups de grenades et d’armes à feu sur des milliers de fidèles rassemblés dans l’église « Notre Dame de Fatima », dans la capitale Bangui, fait 16 morts et des centaines de blessés. Le président chrétien de ce pays en plein conflit depuis 2013, Faustin-Archange Touadéra, a proclamé un deuil national de 3 jours.
     

Autre groupe religieux persécuté

Musulmans ciblés par les anti-balakas (animistes).

Évolution de la persécution depuis 5 ans

  • La violence contre les chrétiens s’emballe à mesure que le conflit s’intensifie entre les milices anti-balakas et les groupes issus de l’ex-Séléka. Ces derniers ont assassiné de nombreux chrétiens. La violence traumatise et intimide les chrétiens, entraînant une crispation dans tous les domaines de la vie. 
  • La persécution, aussi bien étau que marteau, a atteint dans l’index 2019 son score le plus haut depuis cinq ans. En Centrafrique, la persécution des chrétiens va de pair avec l’intensité des conflits en cours dans le pays depuis plusieurs années.

Persécution

Index mondial: 
21
Classement précédent: 
35