Bhoutan
Drapeau
Dirigeant
Lotay Tshering
Population
826 000
Chrétiens
30 000
Religion principale
Bouddhisme mahayana
Gouvernement
Monarchie


Contexte

Petit pays coincé entre deux géants, la Chine et l’Inde, le Bhoutan est une monarchie constitutionnelle depuis 2008. Le roi garde le pouvoir décisionnel ultime. En quelques dizaines d’années, le pays est passé d’un isolement presque total à une ouverture sur l’extérieur afin de se moderniser. Tout Bouthanais est censé être bouddhiste et ceux qui se convertissent à une autre croyance sont considérés avec suspicion.
 

Situation des chrétiens

  • La plupart sont issus de la minorité népalaise. Il existe une minorité de catholiques romains mais la majorité des chrétiens fréquentent des églises protestantes non traditionnelles (pentecôtistes).
  • Tout Bhoutanais se doit d’être bouddhiste, quiconque opte pour le christianisme est considéré avec suspicion et son entourage mettra tout en œuvre pour le faire revenir à sa religion d’origine. Les chrétiens sont étroitement surveillés par l’État et subissent des pressions de la part des chefs religieux, de la communauté locale et de leur famille. Ils se heurtent à des tracasseries administratives au quotidien. Ils ne peuvent se réunir légalement car aucune église n’est officiellement reconnue par l’État.
  • Les missionnaires jésuites ont introduit le christianisme au Bhoutan en 1626 mais il n’a pas réussi à s’implanter. En 1963, dans son effort pour moderniser le pays, le roi a invité un prêtre jésuite canadien pour mettre au point un système scolaire en langue anglaise, c’est ainsi que le christianisme est revenu dans le pays.
     

Exemples de persécution

Pour des raisons de sécurité, nous ne pouvons pas donner de détails

  • Courant 2019 - Une communauté chrétienne a dû cesser ses réunions de maison après avoir reçu des avertissements et des menaces de la part des autorités. Deux pasteurs ont été interrogés.
  • Courant 2019 - Des étudiants chrétiens auraient été contraints de participer à des rituels bouddhistes matin et soir et forcés de faire le nettoyage de sanctuaires bouddhistes.
  • Courant 2019 - En raison de leur croyance, des agriculteurs chrétiens ont été exclus de la plantation et de la récolte communautaire, une pratique traditionnelle où plusieurs agriculteurs se partagent la charge de travail et s’entraident.
     

Autres groupes religieux persécutés

Musulmans, hindous. Toute expression publique d’une religion autre que le bouddhisme est interdite.
 

Evolution de la persécution

  • L’absence de rapport sur des cas de violence contre les chrétiens explique le recul du Bhoutan dans le classement de l’Index. En revanche, la pression dans la vie privée et familiale se maintient à un niveau élevé, reflet des difficultés quotidiennes des convertis d’arrière-plan bouddhiste ou animiste. Notons que la loi punit toute conversion « forcée » - terme largement ouvert à interprétation. Par extension, le simple fait de distribuer des tracts traitant du christianisme peut justifier une arrestation.
  • Dans les zones rurales, les moines bouddhistes s’opposent davantage à la présence chrétienne, sachant qu’ils auront le plus souvent l’appui des autorités. La fusion du chamanisme et du bouddhisme renforce la pression sur les chrétiens, notamment dans le Centre et l’Est du pays.
     

Principaux mécanismes de persécution

Nationalisme religieux

Persécution

Index mondial: 
45
Classement précédent: 
33