Brunei
Drapeau
Dirigeant
Hassanal Bolkiah
Population
445 000
Chrétiens
52 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
Sultanat Constitutionnel


Contexte

En 2019, quand les autorités ont annoncé que désormais la charia régirait la vie des habitants de Brunei, la communauté internationale s’était notamment alarmée du sort des chrétiens. Un an après, les chrétiens sont toujours dans l’incertitude quant aux conséquences d’une telle décision pour leur communauté. Pour l’instant elle ne semble pas les toucher mais la menace demeure.

Au XVIe siècle, des marchands portugais essaient d’introduire le christianisme dans le pays mais sans succès. En 1846, une église anglicane finit par s’implanter. Les catholiques sont présents dans le pays depuis plus d’un siècle, les églises protestantes indépendantes sont arrivées plus tard.

Situation des chrétiens

La majorité des chrétiens sont catholiques, mais on trouve aussi des églises indépendantes et des protestants. Les autorités ne reconnaissent officiellement que 3 églises catholiques et 2 églises anglicanes. Il existe d’autres dénominations non reconnues comme l’Église évangélique de Bornéo, l’Église méthodiste et les adventistes. Beaucoup de jeunes quittent le pays car ils manquent de perspectives d'avenir. Cela touche également les églises.

Le code pénal instaurant la charia a commencé à s’appliquer dès 2011 pour les musulmans. Les dernières dispositions concernent notamment l'adultère, le viol, mais surtout, pour les chrétiens, l'insulte au prophète Mahomet et l'apostasie. Tout musulman qui quitte l'islam est passible de la peine de mort. La dernière phase d’application de la charia, en 2019, fait peser une lourde inquiétude sur les chrétiens.

Les chrétiens d’arrière-plan musulman sont persécutés car il est illégal, pour un musulman de changer de religion. Les communautés non traditionnelles ne sont pas reconnues comme églises, elles doivent donc se faire enregistrer auprès des autorités comme entreprises ou centres familiaux, et donc fournir au gouvernement leur bilan financier et le détail de leur fonctionnement. Les chrétiens d’arrière-plan musulmans sont séparés de leurs conjoints et de leurs enfants, et le conjoint resté musulman sera contraint de divorcer. Certains chrétiens et membres d'autres groupes minoritaires n'ont pas droit à la citoyenneté officielle. Il en résulte un groupe important de résidents apatrides qui sont désavantagés à bien des égards.

Taux de persécution par domaine

L’annonce de l’adoption de la charia n’a fait qu’accroître le sentiment d’insécurité et de crainte des chrétiens. La pression quotidienne touche jusqu’aux enfants des familles chrétiennes: obligation d’étudier l’islam en cours, port du hijab pour toutes les filles, incitation à la conversion à l’islam de la part des professeurs…

Principaux mécanismes de persécution

Extrémisme islamique, Totalitarisme

Persécution

Index mondial: 
39
Classement précédent: 
37