Brunei
Drapeau
Dirigeant
Hassanal Bolkiah
Population
434 000
Chrétiens
57 400
Religion principale
Islam
Gouvernement
Sultanat Constitutionnel


Contexte

Le Brunei est un sultanat qui existe depuis plus de 600 ans. Le sultan est considéré comme le protecteur de l’identité nationale et le défenseur de l’islam. Le nouveau code pénal a été renforcé par des sanctions comme la flagellation ou l’amputation à l’encontre de quiconque enfreint la loi islamique. Quitter l’islam est illégal.

Situation des chrétiens

  • La majorité des chrétiens est catholique, mais on y trouve aussi des indépendants et des protestants. Les autorités ne reconnaissent officiellement que 3 églises catholiques et 2 églises anglicanes. Il existe d’autres dénominations non reconnues comme l’Église évangélique de Bornéo, l’Église méthodiste et les adventistes.
  • Les chrétiens d’arrière-plan musulman sont persécutés car leur conversion les met dans l’illégalité. Les communautés non traditionnelles ne sont pas reconnues par l’État, elles doivent donc se faire enregistrer auprès des autorités comme entreprises ou centres familiaux, et dans ce cadre, fournir au gouvernement leur bilan financier et le détail de leur fonctionnement. La charia est de plus en plus appliquée et touche aussi les chrétiens.
  • Au XVIe siècle, des marchands portugais ont essayé sans succès d’introduire le christianisme dans le pays. En 1846, une église anglicane a finalement vu le jour. Cela fait plus d’un siècle que les catholiques sont présents dans le pays, les églises protestantes indépendantes sont arrivées plus tard.
     

Autres groupes religieux persécutés

Musulmans chiites et ahmadis.

Évolution de la persécution depuis 5 ans

  • La mise en place progressive d’un code pénal basé sur la charia ajoute une pression supplémentaire sur les convertis (interdiction de « propager » une autre religion que l’islam) et sur les églises. Les autorités semblent avoir opté pour un contrôle et une surveillance étroits de la minorité chrétienne plutôt que d’user de violence. 
  • Le niveau de pression sur les chrétiens s’est accentué dans l’index 2016, ce qui correspond à la mise en place d’une période de préparation à une nouvelle phase de conformation de la législation à la charia. La violence est en recul depuis deux ans, bien que la persécution n’ait jamais été très violente au Brunei. Cela peut s’expliquer en partie par la difficulté d’obtenir des rapports sur les traitements réservés aux citoyens qui se convertissent au christianisme.

Persécution

Index mondial: 
36
Classement précédent: 
26