Bangladesh
Drapeau
Dirigeant
Sheikh Hasina
Population
168 066 000
Chrétiens
887 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
Démocratie parlementaire


Contexte

Depuis 2015, le gouvernement a pris des mesures à caractère autoritaire : principaux opposants arrêtés, faussement accusés, condamnés. Il limite la liberté d’expression et contrôle étroitement la société civile. Les forces de sécurité ont recours aux disparitions et arrestations arbitraires. Le gouvernement a du mal à lutter contre les islamistes radicaux qui se renforcent.
 

Situation des chrétiens

  • La moitié des chrétiens sont catholiques romains et l’autre moitié se compose d’un grand nombre de dénominations protestantes. On trouve aussi une petite communauté de nouveaux convertis issus d’autres religions.
  • Les musulmans, hindous ou membres de communautés indigènes convertis au christianisme sont les plus persécutés. Ils se réunissent secrètement en petits groupes. Les évangéliques sont persécutés car ils souhaitent exprimer librement leur foi. Même les chrétiens des églises historiques sont de plus en plus victimes d’attaques et de menaces de mort. Les chrétiens indigènes comme les Santal sont doublement vulnérables en tant que minorité ethnique et religieuse. Les chrétiens rohingyas qui viennent du Myanmar sont harcelés par leur communauté.
  • Au XVIe siècle, des marchands portugais accompagnés de missionnaires catholiques introduisent le christianisme dans le pays et construisent les premières églises. Les protestants arrivent en 1793 avec le missionnaire anglais William Carey qui a traduit la Bible en bengali, a imprimé des journaux et périodiques et mis sur pied le système scolaire actuel.
     

Exemples de persécution

  • 3 août 2019 - Mizanur Rahman, un chrétien âgé de 25 ans, a été traîné hors de chez lui puis torturé. Son logement et ses biens ont été dévastés. D'arrière-plan musulman, Mizanur est persécuté par sa famille parce que lui et sa femme se sont convertis au christianisme.
  • 20 mai 2019 - Imran, un jeune garçon de 7 ans, surprend quatre adolescents en train de voler des fruits dans le jardin de ses parents. Il leur dit d’arrêter mais l’un des garçons, Zihad, âgé de 15 ans, se met en colère. Il injurie Imran, se moque de lui parce qu’il est chrétien, dénigre sa foi puis jette une pierre sur cet enfant qui a failli perdre un œil.
  • 4 mars 2019 - Elahi Mondol a fait face à un véritable harcèlement dans son village au Bangladesh pendant 4 ans. Le 4 mars, il est arrêté et incarcéré. L'homme, âgé de 62 ans, a été accusé à tort d'avoir violé une voisine en 2015. Bien que relâché sous caution le 26 mars, cet homme reste traumatisé par cette expérience.
     

Autres groupes religieux persécutés

Hindous, chiites, ahmadis, bouddhistes.
 

Evolution de la persécution

  • Le niveau de violence s’intensifie à mesure que se multiplient les passages à tabac des convertis par des foules, les arrestations de chrétiens par les autorités et les attaques d’églises par les communautés locales. Les chrétiens restent discriminés à l’emploi ou à l’université.
  • La région montagneuse de Chittagong, au Nord du pays, constitue un foyer de persécution contre les chrétiens, exercée tant par la majorité musulmane que par l’importante minorité bouddhiste. Depuis trois ans, les camps de réfugiés rohingyas sont devenus un lieu d’intenses pressions sur les quelques chrétiens de cette communauté.
     

Principaux mécanismes de persécution

Extrémisme islamique

Persécution

Index mondial: 
38
Classement précédent: 
48