Bangladesh
Drapeau
Dirigeant
Sheikh Hasina
Population
166 368 000
Chrétiens
869 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
Démocratie parlementaire


Contexte

Le Bangladesh est une démocratie parlementaire.  L’islam est religion d’État. Depuis 2015, le pays connait un virage autoritaire. Les manifestations organisées par l’opposition ont été durement réprimées et les principaux leaders d’opposition arrêtés. Les forces de sécurité ont de plus en plus recours aux assassinats, disparitions et arrestations arbitraires.

Situation des chrétiens

  • La moitié des chrétiens sont catholiques romains et l’autre moitié se compose d’un grand nombre de dénominations protestantes. On trouve aussi une petite communauté de nouveaux convertis issus d’autres religions.
  • Les musulmans, hindous ou membres de communautés indigènes qui se convertissent au christianisme sont les plus persécutés. Ils se réunissent en secret en petits groupes. Même les chrétiens historiques comme les catholiques sont de plus en plus victimes d’attaques et de menaces de mort. Les chrétiens indigènes comme les Santal sont doublement vulnérables en tant que minorité ethnique et religieuse.
  • Le christianisme est arrivé au Bangladesh au XVIe siècle avec des marchands portugais accompagnés de missionnaires catholiques, ils y ont construit les premières églises. Les protestants sont arrivés dans le pays en 1793 avec le missionnaire anglais William Carey qui a traduit la Bible en bengali, a imprimé des journaux et périodiques et façonné le système scolaire actuel.
     

Exemples de persécution

  • 9 novembre 2018 - À Rajshahi, une fille de 15 ans a demandé une aide aux devoirs auprès du directeur de son établissement scolaire. Celui-ci a tenté de la violer, mais elle a réussi à s’échapper. « En raison de leur faible nombre, les chrétiennes sont vulnérables et deviennent des proies faciles qui portent rarement plainte », affirme le président de l’Alliance chrétienne du Bangladesh.
  • 7 novembre - À Mymensingh, une chrétienne, mère de 3 enfants, a été saisie par 2 hommes en tenue de policiers. Ils l’ont bâillonnée et attachée avant de la violer à tour de rôle.
  • 20 janvier 2018 - 3 chrétiens de l’église de Mothumath ont été agressés par des délinquants liés à un groupe politique local. Le pasteur Anakul Biswas (55 ans), Mitul Bala (45 ans) et Nathionel Ray (57 ans) ont été blessés. Les agresseurs ont aussi vandalisé l’église. Le groupe politique essaie de s’emparer d’un étang à poissons qui appartient à l’église et constitue une source de revenus.
     

Autres groupes religieux persécutés

Hindous, chiites, ahmadis, bouddhistes.

Évolution de la persécution depuis 5 ans

  • On observe un accroissement de la persécution étau, qui reflète les difficultés multiples rencontrées par les convertis au christianisme d’un autre arrière-plan religieux, notamment parmi les réfugiés rohingyas. Discriminations et violences sont le lot de tous les représentants de la minorité chrétienne. 
  • On avait observé en 2016 une augmentation de la persécution provoquée par des groupes islamistes radicaux qui tuèrent de nombreux chrétiens. Depuis, la situation s’est globalement améliorée alors que les autorités ont mis en place des moyens de lutte face aux militants islamistes. 

Persécution

Index mondial: 
48
Classement précédent: 
41