Bangladesh
Drapeau
Dirigeant
Sheikh Hasina
Population
169 775 000
Chrétiens
903 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
Démocratie parlementaire


Contexte

Depuis 2015, le gouvernement a pris des mesures à caractère autoritaire : principaux opposants arrêtés, faussement accusés, condamnés. Il limite la liberté d’expression et contrôle étroitement la société civile. Les forces de sécurité ont recours aux disparitions et arrestations arbitraires. Le gouvernement a du mal à lutter contre les islamistes radicaux qui se renforcent. Les chrétiens font face à une forte pression, aussi bien au niveau public que privé. La société continue de s’islamiser et les extrémistes islamistes s’en prennent à tout ce qui représente le christianisme. Les églises évangéliques, plus actives, sont davantage inquiétées que les églises historiques comme l’Église catholique romaine. Celles-ci subissent des attaques et reçoivent des menaces de mort.

Au XVIe siècle, des marchands portugais accompagnés de missionnaires catholiques introduisent le christianisme dans le pays et construisent les premières églises. Les protestants arrivent en 1793 avec le missionnaire anglais William Carey qui a traduit la Bible en bengali, a imprimé des journaux et périodiques et mis sur pied le système scolaire actuel.

Situation des chrétiens

La moitié des chrétiens sont catholiques romains et l’autre moitié se compose d’un grand nombre de dénominations protestantes. On trouve aussi une petite communauté de nouveaux convertis issus d’autres religions.

Les musulmans, hindous ou membres de communautés indigènes convertis au christianisme sont les plus persécutés. Ils se réunissent secrètement en petits groupes chez des particuliers ou se retrouvent dans un lieu tenu secret. Les évangéliques sont persécutés car ils souhaitent exprimer librement leur foi. Même les chrétiens des églises historiques sont de plus en plus victimes d’attaques et de menaces de mort. Les chrétiens indigènes comme les Santal sont doublement vulnérables en tant que minorité ethnique et religieuse. Les chrétiens Rohingyas qui viennent du Myanmar sont harcelés par leur communauté. C’est le cas des chrétiens Hmong, pris pour cible par les islamistes.

Exemples de persécution 
  • 31 mai 2020 - Alors que Shilpi (30 ans) et sa fille de 5 ans, Supria, dormaient dans leur chambre, quelqu’un a lancé une bombe artisanale à travers une fenêtre ouverte. Très gravement brûlées, elles sont décédées quelques jours plus tard.
  • Mars 2020 - Le pasteur Sirajul informe la police des menaces qui pèsent sur lui. Le lendemain, un groupe d’hommes le cherchent en vain à son domicile. Le soir, un nouvel appel le menace, lui intimant de cesser ses activités chrétiennes, sinon il le paiera.
Taux de persécution par domaine

Trois raisons expliquent la montée du Bangladesh dans l’Index: des violences accrues contre les chrétiens rohingyas réfugiés allant jusqu’à des meurtres; l’attaque de 90 lieux de culte notamment dans les régions des minorités tribales; une augmentation générale de la discrimination et de l’intolérance à l’égard des convertis.

Principaux mécanismes de persécution

Extrémisme islamique

Persécution

Index mondial: 
31
Classement précédent: 
38