Afghanistan
Drapeau
Dirigeant
Hibatullah Akhundzada
Population
38 914 000
Chrétiens
Quelques milliers
Religion principale
Islam
Gouvernement
Théocratie islamique unitaire


Contexte

Depuis la prise de contrôle du gouvernement par les talibans le 15 août 2021, les chrétiens se cachent. La plupart sont des convertis de l’islam et sont donc considérés comme des apostats. Pour sauver son « honneur », la famille, le clan ou la tribu doit se débarrasser de tout converti connu. L'emprise des talibans de retour au pouvoir se renforçant et s'étendant à de plus en plus de districts, la situation des minorités (religieuses ou ethniques) et des femmes devient de plus en plus difficile.

Comme le rapporte Eusèbe de Césarée, le christianisme est arrivé en Afghanistan avec les apôtres Thomas et Bartholomée au IIe siècle ap. J.-C. C’est ainsi qu’est née l’Église nestorienne. Au XIIIe siècle un dirigeant se convertit à l’islam et le christianisme décline. Au XVIIe siècle, il est réintroduit par des commerçants arméniens mais ils sont chassés en 1871. En 1973, les chrétiens essaient d’ouvrir une église à Kaboul, sans succès.

Situation des chrétiens

L’Afghanistan a fait les gros titres dans le monde entier lorsque les talibans se sont emparés de la capitale Kaboul. De nombreux Afghans ont fui le pays avant que leurs libertés ne leur soient supprimées. Pour les chrétiens il n'y avait pratiquement aucune liberté à perdre puisque le pays figure depuis de nombreuses années en 2e position de l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens.  

L'Afghanistan n'a plus d'église officielle depuis près de 50 ans. La prise de pouvoir par les talibans a entraîné la dissolution d'un grand nombre, voire de la plupart des églises de maison qui étaient présentes dans le pays.

Les chrétiens sont confrontés à une persécution extrême dans toutes les sphères de la vie publique et privée. Quitter l'islam est considéré comme honteux et puni de mort par la loi islamique en vigueur. Les chrétiens convertis s'exposent donc à de terribles conséquences si leur nouvelle foi est découverte. Le retour des talibans au pouvoir rend la situation encore plus dangereuse pour les croyants : soit ils quittent le pays, soit ils risquent d’être tués.

Exemples de persécution

Les chiffres exacts et les détails sont extrêmement difficiles à vérifier en raison de la situation chaotique.

  • Août - septembre 2021 – Arrivés au pouvoir, les talibans ont eu accès aux enregistrements et aux rapports détenus par l'ancien gouvernement. Il a été facile d'identifier les chrétiens.  
  • Des listes comportant des noms de chrétiens ont circulé. Les talibans les ont pourchassés activement et ont effectué des perquisitions à leur domicile. Par exemple, les quelques chrétiens qui avaient changé leur appartenance religieuse sur leur carte d'identité ont été poursuivis. De nombreux autres chrétiens ont dû se cacher et se réinstaller ailleurs en Afghanistan ou à l'étranger. Leurs maisons ont été détruites, récupérées par leurs voisins ou les talibans eux-mêmes.
  • On estime que de nombreux chrétiens ont été identifiés par les talibans et tués. Plusieurs chrétiens ont été détenus et torturés dans le but d'identifier les réseaux de chrétiens.  
  • Des femmes et des filles ont été mariées à de jeunes talibans comme butin de guerre. Lorsqu’elles ne sont pas violées, elles sont mariées à un combattant et font l'objet d'un trafic à l'intérieur ou à l'extérieur du pays.
Niveau de persécution

Comme en Corée du Nord, la persécution était déjà à son maximum depuis des années en Afghanistan. Mais la prise du pouvoir par les talibans a encore fait augmenter le niveau de violence : beaucoup de chrétiens se cachent ou ont fui le pays pour sauver leur vie. La plupart des églises secrètes ne se réunissent plus.

Principaux mécanismes de persécution

Extrémisme islamique, Rivalités ethniques et claniques

Persécution

Index mondial: 
1
Classement précédent: 
2