Afghanistan
Drapeau
Dirigeant
Ashraf Ghani
Population
36 373 000
Chrétiens
Quelques milliers
Religion principale
Islam
Gouvernement
République islamique


Contexte

Le territoire afghan est disputé par plusieurs groupes insurgés, dont les talibans et le groupe État Islamique. Les forces gouvernementales gardent le contrôle d’environ 40% du territoire. L’Afghanistan est une République islamique depuis 2004. Le pays connait une insécurité croissante et un risque très fort d’attentats. Des élections parlementaires ont néanmoins eu lieu le 20 octobre 2018 sur fond de violence.

Situation des chrétiens

  • Tous les chrétiens afghans sont d’anciens musulmans. Ils ne peuvent pratiquer leur foi au grand jour. S’ils sont découverts, ils sont souvent tués. Ils sont persécutés par les islamistes et par leur famille qui, dans certains cas, les fera même interner dans un hôpital psychiatrique. La famille, le clan ou la tribu doit sauver l’honneur en se « débarrassant » de leur membre devenu chrétien. L’Église afghane est uniquement souterraine.
  • D’après les écrits d’Eusèbe de Césarée, le christianisme est arrivé en Afghanistan avec les apôtres Thomas et Bartholomée au IIe siècle de notre ère, donnant naissance à l’Église Nestorienne. Au XIIIe siècle un dirigeant se convertit à l’islam et le christianisme disparaît petit à petit. Au XVIIe siècle, des commerçants arméniens réintroduisent le christianisme mais ils sont chassés en 1871. En 1973, les chrétiens essaient sans succès d’ouvrir une église à Kaboul.
     

Exemples de persécution

  • 1er juillet 2018 - Selon le Haut-Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies, quelque 14 500 demandeurs d’asile afghans sont enregistrés en Inde. Parmi eux se cachent des chrétiens d’arrière-plan musulman, comme Ap (pseudonyme). Blessé en 2014 lors d’une attaque de talibans dans une église secrète de Kaboul, il a été arrêté mais a pu profiter d’un visa indien d’une durée de 6 mois pour s’enfuir et demander l’asile à New Delhi.
  • Mai 2018 - Farid, 32 ans, a été expulsé vers Kaboul après avoir passé 9 ans en tant que demandeur d’asile en Norvège où il s’était converti au christianisme. En raison de sa conversion, il n’a plus aucun contact avec sa famille. « Je suis déconcerté et effrayé », a-t-il déclaré, sachant qu’il risque d’être mis à mort si sa foi est découverte.
  • Mars 2018 - Sadi, un chrétien de 24 ans, a été renvoyé de la Suède vers l’Afghanistan. « Je suis effrayé à l’idée que quelqu’un me reconnaisse et me tue », confie-t-il. Sadi sait que des photos prouvant sa foi chrétienne circulent en Afghanistan.
     

Autres groupes religieux persécutés

Musulmans sunnites modérés, chiites, soufis et toute autre minorité religieuse.

Évolution de la persécution depuis 5 ans

  • La persécution étau est à son maximum dans toutes les sphères : il est impossible pour un chrétien d’exprimer publiquement sa foi. De plus, la violence a continué à augmenter cette année, attisée par la période pré-électorale, les gains territoriaux des talibans et l’implantation du groupe État Islamique. 
  • Il y a seulement cinq ans, on trouvait encore des chrétiens expatriés en Afghanistan, relativement épargnés par la persécution. Comme la plupart ont fui le pays, ils ne sont plus décomptés dans nos résultats. Nos données se concentrent désormais sur les convertis afghans, confrontés à une persécution extrême.

Persécution

Index mondial: 
2
Classement précédent: 
2