Inde
Drapeau
Dirigeant
Narendra Modi
Population
1 354 052 000
Chrétiens
65 061 000
Religion principale
Hindouisme
Gouvernement
République fédérale


Contexte

Le pays a opéré un repli sur le nationalisme religieux avec la victoire électorale en 2014 du Bharatiya Janata Party, un parti nationaliste hindou, amenant au pou- voir Narendra Modi. Cette élection a entraîné une radicalisation de la société et une montée en puissance de l’hindouisme radical. Les extrémistes hindous, pro- tégés par le gouvernement, agissent en toute impunité, d’où une augmentation constante des persécutions contre les chrétiens. Dès les 3 premiers mois après l’élection, les persécutions contre les minorités ont fortement augmenté. En 2014, 147 faits de persécution contre les chrétiens ont été signalés. Le nombre est passé à 181 en 2015, à 443 en 2016. Pour 2017, 410 faits violents de persécution ont été recensés au premier semestre. Le gouvernement a clairement annoncé son intention de « purifier» l’Inde du christianisme et de l’islam par tous les moyens. Cette politique laisse supposer un accroissement de la violence dans les années à venir.

Situation des chrétiens

  • Tous les chrétiens sont concernés par la persécution, étant donné qu’ils sont consi-dérés comme étrangers à la nation par les hindous radicaux.
  • Les chrétiens d’arrière-plan hindou sont constamment mis sous pression pour re- venir à l’hindouisme, notamment par des campagnes connues sous le nom de Ghar Wapsi (retour à la maison). Ils sont souvent agressés physiquement, et parfois tués.

Exemples de persécution

  • 1er septembre 2017 - 150 chrétiens réunis pour prier dans une maison de Dabli Rathan (État du Rajasthan) ont été assaillis à coups de bâtons par une cinquantaine d’extrémistes hindous.
  • 15 juillet 2017 - Le pasteur Sultan Masih (47 ans) a été abattu par deux tueurs à moto devant l’église dont il était responsable à Ludhiana au Pendjab.
  • 29 janvier 2017 - Alors que 90 chrétiens étaient réunis dans l’église de Dalli Rajhara, ville minière de l’État de Chhattisgarh, environ 300 hindous massés à l’extérieur ont frappé ceux qui osaient sortir, y compris les femmes et les enfants. L’église a été fermée sur ordre des autorités.

 

Campagne "Impact Inde"

 

Persécution

Index mondial: 
10
Classement précédent: 
11