Algérie
Drapeau
Dirigeant
Abdelmadjid Tebboune (Président)
Population
42 679 000
Chrétiens
129 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
République


Contexte

En avril 2019, le président Abdelaziz Bouteflika, au pouvoir depuis 1999, a démis­sionné sous la pression populaire. Les élections de décembre 2019 ont placé Abdelmadjid Tebboune à la présidence. Le régime algérien est un régime autoritaire où tout culte autre que musulman est limité. Depuis 2018, une quinzaine d’églises ont été fermées et la pluspart d'entre elles scellés.
 

Situation des chrétiens

  • La seule église historique est l’Église catholique. La majorité des chrétiens algériens, même au sein de l’Église Protestante d’Algérie (EPA), sont des musulmans convertis au christianisme. Seules les églises enregistrées ont le droit d’opérer, or elles sont peunombreuses et sont de plus en plus fermées sans raison par les autorités.
  • Les chrétiens sont discriminés et harcelés dans leur vie quotidienne. Des lois promulguées en 2006 régulent le culte non musulman, limitent la liberté d’expression des chrétiens et interdisent aux musulmans de quitter l’islam. Ce sont les chrétiens d’arrière-plan musulman qui sont le plus persécutés, par leur famille et par la société. Des jeunes filles ont été enfermées chez elles quand leur famille a remarqué leur conversion au christianisme.
  • Au IIe siècle, le christianisme était déjà présent en Algérie, d’ailleurs, le célèbre père de l’Église Saint-Augustin, venait d’Algérie. Suite à la conquête arabo-musulmane au VIIIe siècle, il a quasiment disparu. Au XVe siècle, il a été réintroduit dans le pays par les Espagnols mais ils ont vite été remplacés par les Ottomans. Après 1830, profitant de la colonisation française, des missionnaires catholiques et quelques protestants établissent des églises.
     

Exemples de persécution

  • 17 octobre 2019 - Alors que plusieurs chrétiens manifestaient contre la fermeture de leurs églises, plus 90 d’entre eux ont été arrêtés, dont certains ont été maltraités par la police avant d'être relâchés le jour même. 
  • 11 octobre 2019 - Le pasteur Chalah, de l’Église du Plein Évangile de Tizi Ouzou, apprend que son église sera officiellement fermée le 16 octobre. Pourtant, les forces de l’ordre sont arrivées un jour plus tôt et ont procédé à une intervention musclée. Ces fermetures portent à 13 le nombre d’églises protestantes (et bâtiments associés) fermées par les autorités algériennes en moins de deux ans.

Autres groupes religieux persécutés

Juifs, musulmans ahmadiyya.
 

Evolution de la persécution

Partager sa foi ou donner une bible à un musulman peut être interprété comme une infraction à la loi, ce qui limite la liberté des chrétiens à exprimer leur foi dans la plupart des domaines de vie. L’arrestation de chrétiens et la fermeture de leurs églises expliquent la hausse du niveau de violence pour cette année et la montée de l’Algérie dans l’Index.
 

Recommandations politiques

  • Réouverture des églises mises sous scellés.
  • Reconnaissance des nouveaux statuts de l’Église Protestante d’Algérie par le gouvernement.
  • Réforme de l’ordonnance 03-06 qui criminalise le fait d’ébranler la foi d’un musulman ou de l’inciter à la conversion à une autre religion.
     

Principaux mécanismes de persécution

Extrémisme islamique, Totalitarisme

Persécution

Index mondial: 
17
Classement précédent: 
22