Chine
Drapeau
Dirigeant
Xi Jinping
Population
1 428 481 000
Chrétiens
96 700 000
Religion principale
Croyances chinoises traditionnelles/Athéisme
Gouvernement
Régime communisme


Contexte

La politique de « sinisation » de l’Église est mise en œuvre dans tout le pays, car le Parti communiste s’appuie sur l’identité culturelle chinoise pour garder le contrôle, en limitant tout ce qui pourrait menacer son emprise sur le pouvoir. Les restrictions sur internet, les réseaux sociaux, les ONG ainsi que la réglementation sur la religion continuent d’être strictement appliquées et toutes limitent sérieusement la liberté.

Une inscription datant de 635 témoigne de la présence du christianisme en Chine à cette époque. Il a ensuite été interdit sous la dynastie Ming, mais les catholiques sont revenus dans le pays au XVIe siècle et les protestants au début du XIXe siècle. Ensuite, les communistes ont banni toutes les religions mais le christianisme a survécu. Il s’est même fortement développé mais secrètement.

Situation des chrétiens  

Les églises sont strictement surveillées et interdites d’accès aux mineurs. Obligées de fermer à cause de la Covid, certaines ont été tacitement contraintes de rester définitivement fermées.

Les églises en Chine peuvent être classées en 2 groupes : celles enregistrées auprès du pouvoir et les autres, composées de très nombreuses dénominations. On trouve aussi des chrétiens d’arrière-plan musulman dans la province du Xinjiang et des chrétiens d’arrière-plan bouddhiste au Tibet. S’ils sont découverts, ils sont menacés, violentés et livrés aux autorités locales. Au Xinjiang, au Tibet et en Chine occidentale, si une personne se convertit de l’islam ou du bouddhisme, elle est menacée et maltraitée par sa famille et sa communauté.

La situation des chrétiens se détériore. Toutes les églises sont considérées comme une menace car elles ne cadrent pas avec le concept d’identité chinoise sur lequel les autorités s’appuient pour rester au pouvoir.

Exemples de persécution  
  • 1er mai 2021 – À Pékin, le pasteur Huang est arrêté et envoyé 10 jours en détention administrative.  
  • Août 2021 – Le tribunal de Shenzhen, près de Hong Kong, condamne à 6 ans de prison et à 26 000 € d’amende, Lai Jingqiang, qui vendait des lecteurs de Bible audio sur internet. Trois de ses employés écopent de peines de 15 mois à 3 ans de prison, assorties d’amendes de 1 300 à 6 590 €.
Niveau de persécution

La vie civile et ecclésiale est particulièrement touchée, ce qui est typique de l’oppression communiste comme mécanisme de persécution. Les nouvelles lois sur la religion compliquent fortement le fonctionnement des églises, qu’elles soient reconnues ou non par le gouvernement. Ce dernier leur demande de mettre en avant l’idéologie communiste.

Principaux mécanismes de persécution

Oppression communiste, Totalitarisme

Persécution

Index mondial: 
17
Classement précédent: 
17