29.09.2018

Entendre ces récits me rend plus fort !

Samedi 29 septembre 2018, la journée de l’organisation « Portes Ouvertes » a permis à plus de 400 personnes de prendre conscience de la réalité quotidienne des chrétiens dans les pays où la foi coûte le plus. Et de visionner en avant-première le film « Paul: Apôtre du Christ ». Extraits choisis.

« Voir en chair et en os des chrétiens qui sont persécutés dans ces pays pour lesquels je prie durant l’année est une expérience toujours très intense pour moi », témoignait Chantal au terme de la journée Portes Ouvertes 2018. « Ils questionnent ma propre foi et me donnent du courage ! J’aurais parfois envie d’aller les serrer dans mes bras, mais je me retiens, car je sais que mon émotion serait trop forte, et qu’ils ne sauraient pas forcément quoi faire de mes larmes ».

Lumière dans les ténèbres
Cette tension entre force et souffrance, entre larmes et espérance s’est ressentie tout au long de la journée. « Nous sommes pressés de toute parts, mais pas détruits ; dans la détresse, mais non dans le désespoir; persécutés, mais non abandonnés; abattus, mais non perdus », reprenait à la tribune Paul Ranit*, pasteur indien actif dans le soutien aux chrétiens persécutés de son pays, citant le texte biblique de 2 Corinthiens 4 :8-9.

Les chrétiens, ennemis no 1 en Corée du Nord
Actuellement sous les feux de l’actualité internationale, la Corée du Nord était aussi au centre de l’attention et des prières, samedi dernier à la Marive d’Yverdon-les-Bains. Elle figure pour la 17e fois d’affilée au premier rang de l’Index Mondial de persécution publié chaque année par l’organisation Portes Ouvertes. Le pays de Kim Jong-un compte sur ses terres et malgré un régime de répression très dure, plusieurs centaines de milliers de chrétiens, forcés à la plus grande discrétion. « Priez pour la nouvelle génération de Coréens du Nord, qui seront peut-être davantage en lien avec le reste du monde. Priez pour ce peuple, qui est juste comme vous et moi, fait de chair et de sang, qui va à l’école, se marie et qui aime ses enfants », a partagé Marian Heiden*, une hollandaise très active dans le soutien aux chrétiens persécutés de Corée du Nord.

Syrie : le rôle de l’Eglise au cœur de la crise
Autre image marquante de la journée, la photo du pasteur syrien Samir Yacco devant les ruines de sa maison de Homs, qu’il accompagnait de ces mots : «A la fin de la guerre, lorsque tout aura été dévasté dans mon pays, il n’y aura ni vainqueur ni vaincu. Seul comptera le rôle qu’aura joué l’Eglise au cœur du conflit : acteur de troubles ou acteur de paix ? Priez avec moi, pour qu’elle devienne comme l’arc-en-ciel, un signe de paix pour le pays ; malléable comme de l’argile entre les mains du grand Potier ».

La mission de Frère André se poursuit 
En fin de journée, juste avant que la salle ne s’assombrisse pour permettre la projection du film «Paul : Apôtre du  Christ», Philippe Fonjallaz, directeur de Portes Ouvertes, tirait le bilan suivant: «Je suis frappé des récits de nos frères et sœurs persécutés. La force de leur conviction croît à la mesure des pressions qu’ils subissent : quel témoignage ! C’est aussi un grand encouragement de voir tant de chrétiens rassemblés pour cette journée, venus écouter et prier avec leurs frères et sœurs opprimés. »

Rendez-vous est déjà pris le samedi 21 septembre 2019, pour une nouvelle journée d’échange et d’encouragement entre les chrétiens de suisse romande et l’église persécutée.

 
Lieux: 
29.09.2018
Yverdon-les-Bains - Salle de «La Marive»
La Marive
Quai de Nogent 1
1400 Yverdon-les-Bains
 
ACCÈS EN TRAIN
La Marive se trouve à 600 mètres de la Gare CFF d'Yverdon-les-Bains, en suivant le quai de l'Ancienne Douane.

 

ACCÈS EN VOITURE
Suivre les indications «La Marive».
Parkings de la Marive (payant), de l'Hippodrome et de la Patinoire.