Cette page présente d’abord des sujets de prière spécifiques par ordre chronologique et, plus bas, des sujets de prières plus généraux.

Novembre 2020
  • Continuons à penser à Jina, la jeune mère d’Apo à Alep (voir magazine 12/2019). Son mari a été enlevé en 2013 et est toujours porté disparu.
    Jina souffre d’une atrophie cérébrale. Demandons à Dieu de fortifier et de guérir Jina et de prendre soin d’elle et d’Apo, car Jina ne peut plus travailler à cause de sa maladie.
  • En plus de la guerre, de la crise économique et du Covid-19, la Syrie a récemment été frappée par des dizaines de grands incendies.
    D’innombrables personnes ont dû fuir de chez elles. Prions pour les gens qui ont perdu leurs récoltes, leur source de revenu ou leur maison dans les incendies.
 
Octobre 2020
  • Prions pour que nos activités en ligne en Syrie soient une bénédiction pour l’Église.
    Nos collaborateurs organisent de nombreuses formations en ligne dans plusieurs domaines : médias sociaux, programmes pour adolescents, préparation à la persécution et ministère auprès des femmes.
  • 36 familles chrétiennes déplacées sont retournées chez elles à Al-Qasab depuis que notre équipe a soutenu la reconstruction de ce village.
    Remercions Dieu pour leur retour et prions pour davantage de projets de reconstruction afin que d’autres familles syriennes déplacées puissent rentrer chez elles.
 
Septembre 2020
  • Nos partenaires en Syrie cherchent de nouvelles façons de continuer nos projets.
    « Nous voulons atteindre les jeunes au moyen des réseaux sociaux, les encourager et garder la Parole de Dieu présente dans leur vie », explique notre responsable en Syrie. Que Dieu bénisse les nouvelles initiatives et puissent-elles faire une différence dans la vie des gens.
  • Beaucoup de jeunes ont quitté le pays pendant la guerre, si bien qu la Syrie a maintenant un taux très élevé de personnes âgées.
    Prions pour les chrétiens âgés en cette période particulière de pandémie. Prions pour qu’ils sachent se servir de la technologie moderne pour rester en contact avec leur église.
  • Le pasteur Georges, de Qamishli , demande nos prières :
    « Priez pour que l’économie reprenne. La guerre n’est pas encore terminée. Priez pour que les chrétiens restent dans le pays. Mais aussi pour que leurs besoins fondamentaux soient couverts. Je vois souvent des gens dans les rues fouiller les poubelles à la recherche de nourriture. La situation est désastreuse. »
  • Prions pour les chrétiens d’origine musulmane, qui rencontrent encore d’autres problèmes que la persécution.
    C’est le cas de Badr, un chrétien kurde originaire d’Afrin : « Les écoles chrétiennes n’acceptent pas mes enfants à cause de leur origine musulmane. Comme je ne veux pas qu’ils suivent les écoles ordinaires où l’on apprend l’islam, je dois les faire sortir du pays. »
  • Kharaba est un village chrétien situé dans le district de Soueïda, dans le sud-est du pays.
    Après être restés sous le contrôle de groupes extrémistes durant près de neuf ans, Kharaba et les villages environnants ont enfin été libérés. Rendons grâces à Dieu.
  • Prions pour toutes les femmes qui sont soutien de famille en ces temps difficiles, comme Nizha Oubary, une veuve de 54 ans.
    Avec votre aide, elle a démarré un projet générateur de revenus. «Cela m’a évité de me retrouver à la rue», dit-elle. Louons Dieu pour tous les projets socio-économiques développés en Syrie.
  • Que Dieu bénisse tous les pasteurs et les prêtres du pays.
    Ils sont soumis à forte pression, devant répondre aux besoins spirituels et financiers de leurs communautés tout en respectant les restrictions actuelles du gouvernement. Ils ont besoin de sagesse et de protection dans tout cela.
 
Juillet 2020
  • Nizha, une veuve de 54 ans, tient un petit magasin qui fait partie d’un projet générateur de revenus.
    Elle dit: «Ce projet nous a sauvés de la faillite et empêchés de devenir des sans-abri.» Louons Dieu pour l’esprit d’entreprise de Nizha et prions pour toutes les femmes qui se trouvent dans une situation comparable.

 

Juin 2020
  • Louons Dieu pour la différence que font nos 140 projets générateurs de revenus en Syrie dans la vie des bénéficiaires.
    Le Dr Berj Haddidian, qui a pu ouvrir avec votre aide une clinique dentaire à Alep, nous dit: «Chaque fois que j’ouvre ou que je ferme la clinique, je remercie Dieu pour ce soutien.»

 

COVID-19
  • Elias*, un des collaborateurs syriens de notre organisation partenaire, explique pourquoi la Syrie est particulièrement vulnérable: «Pendant des années, de nombreux Syriens n'ont pas pu consommer une nourriture saine. Les médecins en Syrie constatent que le nombre de personnes sujettes aux maladies saisonnières est beaucoup plus grand pour cette raison. Elles sont ainsi plus sensibles au virus.»
  • Les produits d'hygiène et l’accès à l'eau potable font aussi défaut. Dans les villes d’une certaine importance, la pollution atmosphérique est énorme en raison des nombreux générateurs nécessaires pour produire de l'électricité.
  • Pendant la guerre, nombre de jeunes et de familles ont fui dans d'autres pays, laissant une population avec un pourcentage élevé de personnes âgées. Ces dernières sont les plus menacées, et si elles tombent malades, elles n'ont souvent personne pour s'occuper d'elles.
  • Malgré son faible nombre et la persécution, l’Église en Syrie a apporté beaucoup d’aide ces dernières années. Les chrétiens ont grand besoin de notre prière et de notre soutien pour que ce puissant témoignage de l'amour de Dieu continue.

 

Avril 2020
  • Depuis peu, les autorités syriennes se sont mises à refuser leur autorisation à plusieurs formations organisées par notre partenaire local.
    Demandons à Dieu d’intervenir et aussi de guider l’équipe locale dans sa recherche de solutions de rechange pour son travail et ses projets.
  • Le centre d’espoir de Lattaquié est en train de planifier une nouvelle filiale. Samer, le directeur du centre, explique:
    «Nous voulons aider les enfants d’un nouveau village au moyen de cours éducatifs et d’activités spirituelles. Demandez à Dieu de nous donner la sagesse sur la manière de procéder avec ces enfants; nous voudrions qu’ils soient nombreux à trouver Jésus.»

     

Mars 2020
  • Louons Dieu pour les quelque 140 projets générateurs de revenu que nous avons pu lancer avec nos partenaires depuis le début de 2019.
    Khalil* ne pouvait plus nourrir sa famille. Grâce à votre soutien, il a pu lancer un service de taxi à Lattaquié. «Maintenant, je peux de nouveau subvenir aux besoins de ma famille. Merci!»
  • Le pasteur Varo* dirige une église de chrétiens d’origine musulmane kurde.
    Prions pour des pasteurs comme Varo, qui ont la grande responsabilité de s’occuper des croyants en Syrie dans des conditions si difficiles. Que Dieu leur donne force et sagesse.
  • En novembre, trois bombes ont explosé à Qamishli. Le même jour, le prêtre catholique arménien Hovsep Petoyan et son père ont été abattus.
    Un pasteur de la ville dit: «Les attentats envoient aux chrétiens le message que personne n’est en sécurité.» Les chrétiens de Qamishli et la famille de Hovsep ont besoin de nos prières.

 

Février 2020
  • «Priez pour que les chrétiens restent forts dans leur foi et luttent en prière pour la Syrie», dit le pasteur kurde Nihad.
    Prions spécialement pour la ville d’Afrin, occupée par les forces turques. Les chrétiens ont fui cette ville et, comme beaucoup d’autres réfugiés, ils ont besoin de soutien.

 

Janvier 2020
  • Après l’invasion turque au nord de la Syrie, nos églises partenaires ont pu venir en aide à des centaines de familles déplacées.
    Nazira, responsable de l’aide dans son église, dit: «Nous soutenons environ 45 familles chrétiennes. Elles étaient si heureuses de notre aide.» Prions pour que l’Église puisse continuer à aider les déplacés.
  • Dans les écoles syriennes, il y a souvent très peu d’élèves chrétiens et aucun enseignant de cette religion. Il devrait en principe y avoir un enseignement religieux pour les chrétiens comme pour les musulmans mais, faute d’enseignants, de nombreux écoliers chrétiens sont obligés de suivre les cours de religion musulmane.
    Prions pour que cette situation change.

 

Sujets de prière généraux

La liste qui suit rassemble les sujets de prière qui nous ont été soumis par les responsables des différentes confessions chrétiennes en Syrie.

 
Pour l’Eglise en Syrie
  • Rendons grâces pour les nombreuses communautés chrétiennes qui apportent une aide aux personnes déplacées et nécessiteuses en Syrie. Leur témoignage touche aussi beaucoup de musulmans.
  • Prions pour une unité toujours plus grande des chrétiens en Syrie.
  • Prions pour la sagesse et la protection des responsables de paroisses et de communautés, particulièrement exposés.
  • Prions aussi pour la protection divine des transports de bibles et de littérature chrétienne dans le pays. La demande est actuellement énorme.
 
Pour les chrétiens en Syrie
  • Prions pour les proches des victimes d’attentats et des personnes enlevées. Que Dieu les console et pourvoie à leurs besoins.
  • Prions pour tous les chrétiens qui ont été traumatisés par les événements des derniers mois, en particulier les enfants.
  • Prions pour que les chrétiens reçoivent non seulement un minimum vital, mais aussi de quoi aider à leur tour d’autres personnes dans le besoin.
  • Prions pour que les chrétiens choisissent de rester en Syrie malgré les difficultés et l’insécurité qui y règnent.
 
Pour la Syrie
  • Prions pour qu’il soit enfin mis un terme au bain de sang et pour une solution pacifique au conflit.
  • Prions pour le retour du calme et de la sécurité, afin que les réfugiés de l’intérieur, qui représentent près des deux tiers de la population syrienne, puissent regagner leurs villes et leurs maisons.
  • Prions pour que la situation économique du pays se stabilise. La population souffre d’une inflation galopante. Depuis le début du conflit, beaucoup de Syriens ont perdu leur emploi, certains sont même sans abri.
  • Prions pour les enfants et les jeunes qui continuent à se rendre chaque jour à l’école ou à l’université, alors que ces déplacements quotidiens sont extrêmement dangereux. Prions pour cette jeune génération qui ne se voit pas d’avenir et qui grandit dans la peur, l’insécurité et la guerre.
 
Voici ce qu’un responsable d’église en Syrie nous dit:

«Comme vous le savez, l’Eglise chrétienne en Syrie fait face à une crise humanitaire majeure, et nous perdons espoir. Face à la violence et à la persécution, nos frères et nos sœurs luttent pour garder leurs yeux sur le Seigneur et pour chercher Sa face. Et pourtant, au milieu de la douleur, de la souffrance et de la mort, Dieu se sert de son Eglise pour accomplir Son plan.
C'est pourquoi les chrétiens de toutes les dénominations supplient Dieu d’accorder sa miséricorde à la Syrie et de mettre fin à la violence. Nous, les chrétiens de Syrie, vous demandons de vous joindre à nous dans la prière.»

 
Prière d'un pasteur Syrien
Quand je pense à mon pays, ma tristesse est immense, je pleure, les mots me manquent... Quand on me conseille de partir, d’émigrer, je réponds:
Si je reste... c’est pour l’Eglise de Jésus, pour que son message continue d’être une lumière qui guide ceux qui ont peur et qui sont perdus.
Si je reste... c’est parce que la moisson est grande... la souffrance est immense... une plaie profonde, un sentiment de désespoir.
Si je reste... c’est pour suivre l’exemple de mon Maître, qui faisait le bien autour de lui, qui guérissait tous ceux qui étaient sous la domination du mal.
Si je reste, c’est parce qu’il y a beaucoup de travail, beaucoup d’âmes à sauver, comment quelqu’un dans ma situation pourrait-il partir ? Seigneur, donne-moi la force!

 

* Noms d'emprunt