Au moyen de la campagne «Impact Inde», nous voulons soutenir encore plus les chrétiens indiens au cours des deux ­prochaines années.

Le pasteur Samuel*, un de nos nombreux partenaires en Inde, a dit: «Nous sommes des chrétiens indiens et nous aimons notre pays. Nous prions pour l’Inde chaque jour.» Prions avec les chrétiens indiens pour leur témoigner notre solidarité.
 
Juin 2019
  • De nombreux séminaires sur la persécution ont contribué à raviver la foi des chrétiens découragés et persécutés. Une chrétienne du nord de l’Inde raconte comment elle a également vécu une guérison intérieure pour les abus physiques qu’elle a subis. Prions pour les autres séminaires qui auront lieu cette année.
 
 
Mai 2019
  • La persécution en Inde n’est pas seulement un problème de société, elle prend aussi ses racines dans la politique. Prions pour les dirigeants politiques indiens qui soutiennent la persécution des chrétiens. Que Dieu change leurs cœurs et leur attitude envers les chrétiens.
  • Dans les semaines et les mois à venir, plusieurs séminaires auront lieu dans diverses régions du pays. Dans ces séminaires, les chrétiens en apprennent davantage sur leurs droits et sur la façon de se préparer à la persécution. Il y a aussi des séminaires pour les responsables d’église, les femmes et les jeunes. Puissent ces formations être une bénédiction pour les chrétiens persécutés.
  • A cause de sa foi, Nilay*, un chrétien de l’Inde orientale, a été accusé d’être un informateur de la police et tué sans pitié par des rebelles naxalites.
    Gardons la famille de Nilay dans nos prières. Elle a besoin du réconfort et de la force de Dieu pour surmonter ce deuil difficile. Elle a aussi besoin de sa protection.
  • Prions pour un effet positif de nos projets de subsistance tels qu’une briqueterie, une plantation de thé ou une pisciculture. Ces projets sont d’une immense importance, car les chrétiens sont souvent victimes de discrimination et risquent de ne pas trouver de travail ou de le perdre à cause de leur foi.
  • Les chrétiens dans l’est de l’Inde ont un besoin urgent de nos prières. Récemment, une église a été incendiée et les croyants ont été violemment battus. Dans une autre région de l’Inde orientale, huit familles chrétiennes ont été battues par les villageois. Prions Dieu de protéger les croyants.

 

Avril 2019

  • Un couple en Inde orientale a été torturé et chassé de la maison par la famille du mari après que les époux ont donné tous deux leur vie à Jésus. Pour le moment, ils vivent dans un logement précaire et le mari obtient un maigre revenu grâce à son rickshaw, mais ils n’ont rien d’autre. Ils ont besoin de la protection de Dieu et d’un logement plus décent.
  • Beaucoup de migrants du Bangladesh ont afflué dans les Etats d’Assam, Tripura et Manipur, dans le nord-est. Une nouvelle loi accorde aux migrants non musulmans la citoyenneté indienne. Les minorités ethniques du nord-est se sentent menacées. Il y a beaucoup de désordre et d’agitation et des grèves sans fin. Prions pour une unité forte entre chrétiens en ces temps difficiles.
  • Saanvi*, du nord de l’Inde, a été arrêtée sur de fausses accusations d’incitation à la conversion. On l’a torturée mentalement et une policière l’a gravement battue en prison. Prions Dieu de lui donner paix et consolation, afin qu’elle puisse rester fidèle à Jésus.
  • Nos partenaires en Inde recrutent de nouveaux employés et bénévoles pour servir les chrétiens dans les zones rurales de l’Inde centrale où la persécution est la plus forte. Que Dieu les protège tous et que leur ministère porte beaucoup de fruits. Avec nos partenaires, nous voulons doubler notre aide à l’Eglise persécutée en Inde.
  • Dans huit Etats, des lois anti-conversion créent un climat d’hostilité et d’intolérance. Sur les six Etats où l’on recense le plus de cas de violence contre les chrétiens, cinq possèdent des lois anti-conversion. Les chrétiens de ces régions ont besoin de beaucoup de sagesse pour répandre l’Evangile.
 
Mars 2019
  • De nombreux foyers pour enfants tenus par des organisations chrétiennes ont été attaqués physiquement, ou ont dû fermer à la suite d‘accusations mensongères de mauvais traitements. Vingt-six de ces foyers ont été fermés jusqu‘ici. Leurs responsables ont besoin de la force et de la sagesse de Dieu pour faire face à cette situation et les enfants ont besoin de la protection divine.
  • Le pasteur Robert dirige une église de 70 à 80 croyants. Il écrit: «Il ne nous est rien arrivé jusqu‘à présent, mais nous sommes extrêmement prudents. Il y a beaucoup d’incidents autour de nous. Pour des raisons de sécurité, nous ne parlons plus de Jésus, mais nous avons une école et un centre d‘alphabétisation.» Que Dieu continue à bénir et à protéger cette église.
  • Remercions Dieu pour plusieurs projets socio-économiques dans différentes régions de l’Inde. Ces projets aident les chrétiens persécutés à mettre sur pied des moyens d‘existence durables. Un projet de subsistance en Inde rurale, par exemple la production de compost ou de briques, profite à plusieurs familles.
  • Portes Ouvertes travaille avec de nombreux partenaires en Inde, principalement des églises. Plusieurs visites à nos églises partenaires sont prévues pour ce mois de mars. Prions pour la protection de Dieu sur ces églises et sur nos collaborateurs qui les visitent. Prions aussi pour une bonne coopération de façon à soutenir de la meilleure manière possible les chrétiens persécutés.
  • Les chrétiens en Inde orientale ont particulièrement besoin de nos prières. Tout récemment, environ treize familles ont été chassées de leurs villages. Un partenaire local nous dit: «Les extrémistes hindous militent pour des villages ‹sans chrétiens› et excitent chez les habitants la haine des chrétiens, ce qui aboutit à ce genre d‘expulsions.»
  • 2019 sera l‘année de plusieurs élections importantes. Il s’agira surtout de l‘élection du Premier ministre indien par la Chambre basse du Parlement. Prions pour un changement politique qui conduise à une amélioration de la situation des chrétiens en Inde.
  • La situation est particulièrement difficile pour les femmes chrétiennes, souvent victimes de mauvais traitements, de harcèlement sexuel, etc. Prions notamment pour Antara*, en Inde orientale, qui a été torturée par son beau-fils à cause de sa foi en Jésus et chassée de sa maison.

 

Février 2019
  • Prions pour le pasteur Amar* et à sa famille dans l'est du pays. Des inconnus les ont menacés de mort, par téléphone, à cause de leur foi. L'incident a été signalé à la police, mais la famille a besoin de la protection de Dieu. 
  • Reena* (21 ans) a été droguée et enlevée il y a deux ans par des extrémistes à cause de sa foi. Avec le temps, elle a pu surmonter cette expérience traumatisante. «J'ai pu suivre un cours d'informatique grâce à des partenaires de Portes Ouvertes et suis actuellement à la recherche d’un travail dans la ville voisine. J'aimerais étudier l’agronomie dans une université renommée. S'il vous plaît, priez pour moi.»

 

Décembre 2018
  • La persécution en Inde vise de plus en plus les enfants et les jeunes. Depuis 2015, des milliers d’enfants et de jeunes ont participé à nos séminaires sur la persécution. Prions pour que ces formations aident les jeunes chrétiens à rester forts dans la foi, car ils sont l’avenir de l’Eglise indienne.
  •  Comme beaucoup de jeunes chrétiens d’origine hindoue, Sari a subi des violences physiques de la part de sa famille à cause de sa foi. Elle vit maintenant chez une tante qui est aussi chrétienne, mais elle souffre de la situation, car elle aime beaucoup sa famille malgré tout. Que Dieu renouvelle la relation de Sari avec ses parents.
  • «Etant donné les prochaines élections législatives en 2019, il est fort possible que les violences anti-chrétiennes reprennent, soit de nouveau dans l’Odisha, soit ailleurs dans le pays.» Le secrétaire général de la Communauté évangélique de l’Inde (EFI), Vijayesh Lal, espère que des actes de violence semblables à ceux de 2008 ne se reproduiront plus jamais et il prie à ce sujet. Prions avec l’Eglise qui est en Inde.
  • Prions pour le Nord de l’Inde, où les attaques contre les églises et les arrestations de pasteurs sont en hausse rapide. Dans cette région, la police est de mèche avec les extrémistes, si bien que les chrétiens ne peuvent même plus compter sur une protection minimale de la police.
  • Pensons spécialement à quinze familles de l’Inde centrale. Depuis quelque temps, la majorité hindoue de leur village utilise contre elles l’arme de l’exclusion sociale. Les chrétiens n’ont même plus le droit de prendre de l’eau au puits public et risquent à tout moment d’être battus ou tués à cause de leur foi.
  • Dans les zones rurales de l’Inde orientale, les chrétiens sont victimes à la fois des nationalistes hindous et des rebelles maoïstes. Prions pour un chrétien, en Inde orientale, qui est constamment menacé et battu par les gens de son village à cause de sa foi.
  • Prions pour tous les pasteurs qui sont menacés ou poursuivis en vertu de la loi anticonversion. L’année dernière, le gouvernement de l’Etat du Jharkhand a publié une annonce dans les journaux dénonçant les missionnaires chrétiens et les conversions dont ils sont responsables. Puis le Jharkhand a promulgué une loi anti-conversion. Il est le septième Etat du pays à le faire.
  • Certaines familles chrétiennes des villages de l’Inde centrale ont été forcées par leurs voisins à se reconvertir à l’hindouisme. Un de nos partenaires locaux explique: «Les gens sont influencés par des groupes extrémistes hindous qui viennent dans les villages et répandent des mensonges sur les chrétiens.»
  • 271 chrétiens de l’Uttar Pradesh ont été accusés de plusieurs délits, comme d’avoir tenté de convertir des hindous en les droguant et d’avoir diffusé des mensonges sur l’hindouisme. En août, ils ont d’abord été acquittés par un tribunal, mais ils sont maintenant accusés de divers autres méfaits tels que des fraudes et la profanation de lieux de culte. Prions pour la justice.

 

Novembre 2018
  • Le nombre de cas de persécution continue d’augmenter, surtout dans le centre du pays. De nombreuses maisons de chrétiens ont été détruites ces derniers temps et les autres villageois en empêchent la reconstruction. Un de nos partenaires dit: «Les chrétiens sont confrontés d’énormes difficultés. Ils ont absolument besoin de notre aide.»
  • Les extrémistes sont si résolus à se débarrasser des chrétiens qu’ils n’ont pas honte de s’attaquer aux plus faibles. Récemment, dans le nord de l’Inde, un petit groupe d’enfants et de jeunes a été attaqué avec des haches et d’autres armes tranchantes pendant qu’ils priaient. Prions pour les chrétiens qui ont été grièvement blessés.
  • Les chrétiens des campagnes sont spécialement persécutés. Pensons en particulier à un pasteur du nord de l’Inde qui a été accusé à tort d’un crime à cause de son ministère. Il attend son procès devant la Cour suprême. Que Dieu l’aide, lui et sa famille.
  • La violence des extrémistes hindous et de leurs sympathisants a chassé de nombreux chrétiens de leurs villages ou détruit leurs moyens de subsistance. Nous allons bientôt lancer un nouveau projet de formation professionnelle en couture. Que Dieu protège les formateurs et les participants aux cours et fasse qu’ils puissent retrouver leur autonomie.
  • Prions contre les projets des politiciens qui veulent accentuer la discrimination des chrétiens au sein des populations tribales. Ils demandent du gouvernement central que les membres des ethnies tribales qui se convertissent au christianisme n’aient plus droit aux avantages spéciaux accordés au reste de ces populations.

 

Octobre 2018
  • Le pasteur Ravi, 65 ans, est un des chrétiens locaux avec lesquels Portes Ouvertes travaille depuis de ­longues années. Prions pour que les séminaires sur la façon de réagir à la persécution, dont il a été un des organisateurs, portent leurs fruits et pour que le plus possible de chrétiens soient fortifiés par notre travail en Inde.
  • En août dernier, dans l’Etat du Pendjab, Anjali Masih, 9 ans, a été violée et tuée après que sa famille a accepté le Christ. Les responsables chrétiens locaux pensent que ce crime avait pour but de dissuader les gens de se convertir au christianisme. Gardons dans nos prières les parents de la petite fille et les chrétiens de la région.
  • Prions avec les chrétiens persécutés et demandons à Dieu de les protéger des agressions.
  • Un de nos partenaires dit: «Les extrémistes frappent souvent les chrétiens à la tête ou à d’autres parties du corps d’importance vitale. Ils se moquent de savoir si la personne en meurt. Ils savent qu’ils ne seront pas punis.»
  • Les villageois chrétiens de l’Etat du Maharashtra font face à de nombreuses difficultés à cause de leur foi. Un de nos contacts explique: «Les chrétiens sont coupés de l’approvisionnement local en eau et n’ont pas accès à la nourriture subventionnée par l’Etat. Ils sont constamment ­menacés et attaqués.»
  • Prions pour une famille chrétienne du nord-est du pays qui est pratiquement prisonnière chez elle.
  • Les hindous extrémistes du village refusent aux chrétiens tout contact avec le monde extérieur. Prions pour nos frères et sœurs afin qu’ils résistent à l’oppression et ne perdent pas courage.
  • Le pasteur Dipender Prakash a été tabassé par des militants nationalistes hindous puis arrêté par la police. On l’accuse d’avoir forcé certaines familles à devenir chrétiennes. Que Dieu donne au pasteur la paix intérieure et fasse qu’il n’ait peur de rien.

 

Septembre 2018
  • Dans l’espoir de détourner les chrétiens de leur foi, on détruit des églises et l’on menace ou l’on bat des responsables d’église.
    Prions spécialement aujourd’hui pour le courage et la persévérance des pasteurs et autres responsables, qui dirigent leur communauté dans un contexte de menaces constantes, d’exclusion et de persécution.
  • Bhuwan* a participé à une formation soutenue par Portes Ouvertes . Nous lui avons demandé de nos proposer des sujets de prière: «Ma prière pour mon pays, c’est que davantage de gens trouvent le Christ et que l’Eglise soit forte. Pour moi-même, je souhaite une foi inébranlable et la possibilité d’aider financièrement ­d’autres pasteurs.»
  •  Sumit  a été persécuté depuis qu’il a commencé son travail de pasteur. «Je suis maintenant confronté à de nombreux défis, en particulier la persécution et l’oppression. Priez Dieu de m’aider à persévérer. Je voudrais faire sa volonté dans toutes les situations. Priez aussi pour la sécurité de ma famille.»
  • Pensons en particulier à Sujit et à sa famille. Il a un fils de deux ans et deux filles de 10 et 12 ans qui ne peuvent plus aller à l’école depuis que la famille a dû fuir le village. Prions aussi pour sa communauté, pour les autorités locales et pour le ­gouvernement indien.
  • En 2017, plus de 42’000 chrétiens ont pu participer à un séminaire de préparation à la persécution. La demande pour ces cours est très grande. Des centaines de collaborateurs ont été formés de façon à pouvoir donner ces cours dans leur région ou participer à leur organisation. Prions pour que ces séminaires puissent être multipliés.
  • La jeune chrétienne Yenu vit avec ses deux sœurs cadettes. Leur mère est morte récemment de ­maladie, leur père est mort il y a des années. Depuis le décès de la maman, la famille a beaucoup de peine à survivre. «Priez pour que je trouve un travail qui me permette de subvenir à nos besoins», demande Yenu.
  • Quelques chrétiens se sont rendus récemment en Inde pour rencontrer des chrétiens persécutés. L’un d’eux raconte: «J’ai été étonné de voir à quel point les responsables d’église sont isolés dans certaines parties de l’Inde. Ils ont une forte vocation à rester dans les villages pour servir, mais il n’y a personne pour les encourager.» Prions que Dieu encourage ces pasteurs isolés.

* Noms d'emprunt

Votre aide (autres)