Là où la persécution a le plus augmenté

«Aider deux fois plus de chrétiens persécutés»

Les nationalistes hindous s’efforcent de faire de l’Inde un «Hindoustan», sans place pour les chrétiens et les autres non-hindous. Des dizaines de milliers de chrétiens du centre et du nord de l’Inde sont la cible de violences parfois très graves. Des millions de personnes sont discriminées. Pour la première fois, l’Inde apparaît dans les dix premiers rangs de l’Index mondial de persécution (WWL).

Chrétiens sous pression

Selon Shibu Thomas, fondateur du «Persecution Relief Network», ces incidents continueront d’augmenter à l’approche des élections de 2019. Au cours de la période considérée pour l’Index 2019, 12'500 cas de violence contre des chrétiens ont été documentés. «Pour les persécuteurs, les chrétiens n’ont rien à voir avec notre pays, et les extrémistes proclament que l’Inde est pour les hindous, une nation hindoue», dit Thomas.

Pour créer leur Etat idéal, les nationalistes hindous utilisent les lois, l’école, des cérémonies appelées «ghar wapsi», lors desquelles d’anciens hindous sont reconvertis à l’hindouisme, ainsi que les pressions et la violence. Récemment, des pasteurs de notre réseau de partenaires ont pu s’entretenir avec quatre familles qui avaient été forcées, en novembre 2018, à renoncer publiquement à leur foi en Jésus. «Nous avons subi des pressions de membres de notre famille et de groupes extrémistes hindous pour que nous accomplissions ce rituel du ‹ghar wapsi› et renoncions au christianisme. On nous a menacés d’expulsion du village et de graves tortures. Mais dans nos cœurs, nous appartenons toujours à Jésus.»

Le «ghar wapsi», qui comprend également des attaques contre des rassemblements chrétiens et des arrestations de pasteurs, prend de l’ampleur. Les médias glorifient les efforts des groupes extrémistes qui parviennent à convaincre d’innombrables familles de revenir à leur croyance d’origine. Dans des campagnes de haine, ils accusent les pasteurs et les églises d’utiliser l’argent et d’autres moyens malhonnêtes pour obtenir des conversions.  

Doubler notre aide

Le pasteur Samuel, un de nos nombreux partenaires en Inde, lance un appel urgent: «Nous, l’Eglise en Inde, demandons à vous, l’Eglise de par le monde, de vous joindre à nous face à la montée de l’hindouisme radical. Par la prière et par les dons, nous pouvons aider les chrétiens les plus pauvres et les plus persécutés en Inde. Nous les soutenons par des séminaires sur la persécution, une aide d’urgence et des projets de subsistance.»

Avec votre soutien, nous voulons aider deux fois plus de chrétiens persécutés en Inde d’ici 2020. Le plus nécessaire est de multiplier les séminaires sur la manière de faire face à la persécution. Et de donner aux chrétiens persécutés la possibilité de créer de petites entreprises.

Bhuwan, qui a assisté à un séminaire sur la persécution, témoigne: «Les bases juridiques qu’on nous a enseignées sont très pratiques. J’ai appris l’importance d’une aide holistique. Nous ne devons pas nous centrer seulement sur la croissance spirituelle, mais aussi sur la communauté dans son ensemble. Non seulement lire la Bible, mais aussi aider ceux qui ont faim.» Il importe de bien comprendre la Bible et de bien comprendre nos droits. Merci de votre aide. Ensemble, nous pouvons faire de l’Inde un endroit meilleur.» /

Contribution à la création d’une petite entreprise pour plusieurs familles: CHF 100

Donner

Votre aide (autres)