13.06.2017 /
Irak
/ projet

Espoir pour le Moyen Orient

Depuis le début des combats en Irak et en Syrie, Portes Ouvertes soutient l’Eglise par de nombreux projets d’aide. L’espoir renaît et, à plusieurs endroits, les gens retournent dans leurs maisons et villages détruits. Portes Ouvertes s'engage pour la reconstruction et investit dans des projets commerciaux.

Les villages chrétiens de la plaine de Ninive en Irak qui avaient été assiégés par l’E.I., ont été libérés. Les prêtres sonnent à nouveau les cloches des églises détruites. Le Dimanche des Rameaux 2017, les trois premières familles se sont à nouveau installées à Qaraqosh; fin août, elles étaient déjà quelque 1500 familles. «Les responsables d’église nous donnent la volonté de retourner. Sans église, nous nous sentons perdus», a dit Yousif Matti, qui est parmi ceux qui sont retournés. Les chrétiens sont heureux d’être chez eux. Mais les défis sont énormes: maisons endommagées et détruites, pas d’électricité, mauvaise alimentation en eau. La situation est instable en termes de sécurité. Et les écoles ne sont pas encore ouvertes.

En collaboration avec des partenaires locaux, Portes Ouvertes  s’engage  pour la reconstruction d’écoles, de maisons et d’églises.

Dans les deux ans à venir, nous aimerions permettre à 2000 familles chrétiennes de retourner dans leurs villages dans la plaine de Ninive.

Aide pour un nouveau départ

  • Remise en état d’habitations endommagées
  • Soutien de pasteurs qui coordonnent la reconstruction dans leurs villages
  • Installation de jardins d’enfants et d’écoles
  • Cours de formation professionnelle
  • Accompagnement post-traumatique et encouragement

Montant total: CHF 4 millions

Comme l'explique un de nos collaborateurs: «Nous continuerons à soutenir les chrétiens à chaque pas. Nous menons par exemple des projets de réinsertion professionnelle. Les chrétiens pourront naturellement aussi demander des prêts pour le développement socio-économique et bénéficier comme avant de nos séminaires d'accompagnement post-traumatique et de nos formations bibliques. D'autre part, Portes Ouvertes continuera à soutenir les chrétiens qui ont décidé de rester dans la zone kurde.»