19.09.2016 /
Algérie
/ news

Un chrétien condamné à trois ans de prison pour outrage à l'islam

Slimane Bouhafs, chrétien d'arrière-plan musulman de 49 ans, condamné en seconde instance à 3 ans de prison ferme pour insultes envers l'islam et son prophète.Slimane Bouhafs (photo) avait été arrêté le 31 juillet dernier pour avoir posté des textes blasphématoires sur Facebook. Il y mentionnait que la lumière de Jésus est supérieure au mensonge de l'islam et de son prophète et avait publié une photo montrant un terroriste islamiste tuant des civils. Suite à son arrestation Bouhafs avait été condamné le 7 août en première instance à 5 ans de détention. La peine maximale, alors qu'il n'avait dénoncé que les dérives de l'islam radical. Sur ce verdict son avocat avait fait appel une première fois.Le 6 septembre Bouhafs a été condamné en seconde instance à 3 ans de prison ferme pour insultes envers l'islam et son prophète. Même ce second verdict est très sévère pour ce chrétien d'arrière-plan musulman, dont l'état de santé est inquiétant.C'est pourquoi l'avocat de Bouhafs va faire appel de ce second verdict. L'Église Protestante d'Algérie juge cette décision effarante et choquante et va porter l'affaire devant la Cour Suprême. La Ligue Algérienne des Droits de l'Homme estime ce jugement contraire à la Constitution et promet d'utiliser tous les moyens légaux pour faire libérer Bouhafs. Sa famille, quant à elle, se dit choquée par cette sentence honteuse.Depuis l'entrée en vigueur de la loi de 2006, restrictive à l'encontre des chrétiens, les arrestations se multiplient. Mais jusqu'ici aucune condamnation aussi sévère n'avait été prononcée, ce qui démontre un durcissement de ton de la part des autorités.