30.03.2020 /
Tadjikistan
/ news

Tadjikistan: Un soldat passé à tabac à cause de sa foi

Dans l'armée tadjike depuis 2018, Bayram est persécuté par les autres soldats et par les officiers parce qu'il est chrétien.

Bayram s'est converti et s'est fait baptiser à l'âge de 14 ans. Il vient d'une famille chrétienne d'arrière-plan musulman. En 2018, il a été forcé de rejoindre l'armée tadjike et de servir loin de chez lui.

Harcelé, humilié puis frappé

Les autres soldats ont compris qu'il était chrétien en le voyant lire sa Bible et c'est là que la persécution a démarré. Ils ont commencé par le harceler et l'humilier, puis les officiers ont tenté de lui faire renier sa foi et devant son refus, ils l'ont frappé. Ils lui ont supprimé le jour de congé et de sortie auquel il avait droit chaque semaine et ils lui ont confisqué son téléphone portable. Il ne pouvait plus communiquer avec sa famille que par courrier, des lettres qui étaient lues par ses supérieures avant d'être envoyées et parfois même mises à la poubelle.

Passé à tabac pour être allé à l'église

Il y a de cela quelques mois, nos partenaires dans le pays ont entendu parler de Bayram et sont allés lui rendre visite. Ils ont insisté auprès de ses supérieurs pour qu'ils lui accordent son prochain jour de congé qui tombait un dimanche. Bayram a ainsi pu assister au culte dans leur église et parler de ce qu'il vivait au sein de l'armée. Les membres de l'église ont prié pour lui: un moment fort et très encourageant pour Bayram.

Mais quelques jours plus tard, quand le pasteur est retourné le voir, il l'a trouvé à l'hôpital avec la mâchoire cassée. Il avait été sauvagement passé à tabac par les autres soldats. Cette fois-ci un officier des services de sécurité a interrogé Bayram sur ce qui s'était passé et une enquête est en cours.