18.10.2019 /
Syrie
/ news

Syrie: Soutenons les chrétiens du nord-est du pays!

Ils sont près de 50’000 chrétiens, otages du conflit qui oppose les forces armées kurdes et syriennes à la Turquie. Ils ont besoin de notre soutien, à commencer par la prière.

Les rues de Qamichli, ville syrienne près de la frontière turque, se sont tout à coup vidées lorsque les premières explosions ont retenti dans l’après-midi du 9 octobre. Depuis, la vie est comme suspendue. Les missiles tombent sans faire de différence entre un militaire et un civil, une position armée et une simple boutique.

Pour l'instant, on estime qu'au moins 90 familles chrétiennes ont fui Qamichli. D'autres sont encore sur place. Un pasteur a rendu visite à une famille chrétienne dont la maison a été atteinte. «Fadi, le père, a été blessé. Sa femme grièvement touchée à la colonne vertébrale risque d’être paralysée si elle n’est pas opérée. Quant aux deux enfants, ils sont terrorisés. La maison et la boutique attenante sont détruites. Vendredi soir dernier, la boulangerie principale a été frappée», dit-il. Les habitants sont désemparés.

Dans la terreur générale, un autre risque redoutable inquiète: voir s’ouvrir les prisons où sont détenus des membres de l’organisation Etat Islamique. Des centaines de prisonniers ont déjà pu s'échapper selon les forces kurdes. La population craint des attaques terroristes qu’ils pourraient planifier après leur fuite, en particulier contre les chrétiens et les Yézidis. Les familles chrétiennes encore sur place demandent: «Que Dieu nous guide pour faire ce qui est juste dans cette situation difficile.»

Nos partenaires locaux ont déjà commencé à mettre en place une aide humanitaire: soins médicaux pour les blessés, distribution de nourriture et de vêtements, accompagnement post-traumatiques, etc. Ils soutiennent par tous les moyens les chrétiens qui restent, tout comme ceux qui fuient cette région meurtrie.