19.06.2020 /
Soudan
/ news

Soudan: Les chrétiens souffrent de la crise économique

Pour les chrétiens du Soudan, l'évolution positive dans le domaine de la liberté religieuse est assombrie par la situation dramatique causée par la pandémie du Covid-19.

Le gouvernement de transition soudanais a approuvé la création d’une commission nationale pour la liberté religieuse. Son rôle est de dénoncer les cas de violation de la liberté religieuse dans le pays. Ce pas s'inscrit dans le cadre d'un accord de paix entre le gouvernement de transition et le Mouvement populaire de libération du Soudan (SPLM-A), basé dans les États à majorité chrétienne du Kordofan Sud et du Nil Bleu. «Nous saluons ce résultat. C'est un bon début», a commenté Jo Newhouse, porte-parole du département pour l’Afrique subsaharienne de Portes Ouvertes. 

Ces avancées politiques sont à présent menacées par l'effondrement du système de santé dû à la pandémie et par la situation économique désastreuse. Le Soudan souffrait déjà d'une crise économique avant la chute de l'ancien président Hassan al Bashir. Suite aux mesures prises face à la pandémie, la situation s'est aggravée drastiquement: les aliments de base comme le pain ne sont plus disponibles qu'à des prix exorbitants sur le marché noir, explique Wajih*, un pasteur local. Il précise que ce sont notamment les chrétiens d'origine musulmane qui sont touchés. «Ils dépendent beaucoup des revenus que leurs modestes ventes leur procurent. [...] Devenus chrétiens, ils ne reçoivent aucun soutien de leur famille, de leur tribu ou de leur communauté.» 

L’un de ces chrétiens, Adam*, ajoute: «À cause du coronavirus, beaucoup d'entre nous perdent leur travail, indispensable pour leur subsistance. Nous avons aussi perdu nos logements parce que nous ne pouvons plus payer le loyer.»

Le pasteur est très en souci pour les nouveaux convertis encore peu enracinés dans la foi – la tentation de retourner à l'islam afin de recevoir le soutien de leurs proches est grande. «Lorsqu'ils se tournent vers leur communauté, ils sont poussés à abandonner leur foi chrétienne pour obtenir de l'aide. C'est vraiment une tragédie. Mais ils prient ensemble pour se soutenir mutuellement et m'appellent pour que je prie pour eux.»

*Prénoms d’emprunt

Sources: Christian Solidarity Worldwide, Portes Ouvertes