02.10.2020 / Chine / news

Au début des années 2000, l'Église en Chine jouissait d’une liberté relativement grande. Mais ces dernières années, la situation a de nouveau changé, notamment avec l'introduction de la nouvelle loi sur la religion de 2018. De nombreux groupes de jeunes ont ainsi dû opter pour la clandestinité. C'est pourquoi nous formons des animateurs qui transmettent la foi aux jeunes sous une forme qui soit applicable dans leur quotidien. S’ils trouvent leur identité en Dieu, ils pourront résister à la persécution.

01.10.2020 / Myanmar / news

Samson, 60 ans (photo), montre à notre équipe un bref clip vidéo. On y voit une foule bouddhiste déchaînée qui attaque sa maison peu après que la famille de Samson est devenue chrétienne. Cela fait trois ans que les voisins de Samson ont tenté de tuer sa famille et l’ont finalement chassée du village. Aujourd’hui, le danger existe toujours et la famille vit dans une maison de refuge secrète tenue par un partenaire de Portes Ouvertes au Myanmar.

01.10.2020 / Myanmar / news

Lydia a suivi un séminaire pour les femmes organisé par des partenaires locaux de Portes Ouvertes et cela a changé sa vision de la vie. Aujourd’hui, elle dirige de petites entreprises, confectionne des paniers et des bijoux et enseigne à d’autres femmes ce qu’elle a appris.

25.09.2020 / Laos /, Myanmar /, Bhoutan / news

Ils sont accusés de briser «l’harmonie sociale». Dans plusieurs pays d’Asie du Sud-Est, la vie des chrétiens d’arrière-plan bouddhiste se durcit.

Dans les rues de Vientiane, de Mandalay ou de Thimphu, on entend résonner les litanies, les gongs, les invocations aux esprits des ancêtres. Des moines marchent dans la lumière du soleil levant tandis que des fidèles leur offrent du riz. Les temples brillent d’un éclat doré et le parfum de l’encens flotte dans l’air. Un monde de paix? Un pasteur du Bhoutan fait cette remarque: «On dit que le bouddhisme est pacifique. Dans une certaine...

20.09.2020 / Vietnam / news

Comment la persécution a renforcé l’Église au Vietnam? Le pasteur Ngoc répond.