10.05.2019 /
Chine
/ news

Le Parlement Européen vote pour protéger les minorités de Chine

C'était sa dernière résolution avant les prochaines élections. Le Parlement Européen s'est prononcé pour la protection des minorités, dont les chrétiens, en Chine. 

Le 18 avril dernier, les députés du Parlement Européen terminaient leur mandat de 5 ans en approuvant une résolution sur la protection des minorités en Chine. 

Un constat: les Droits de l'Homme se sont dégradés

Dans cette résolution en date du 18 avril 2019, le Parlement Européen déplore la situation des chrétiens, qui, «tant dans les églises clandestines que dans les églises approuvées par le gouvernement, sont visés par le harcèlement et la détention, la démolition des églises, la confiscation des symboles religieux et la répression des rassemblements».

De même, les autorités chinoises, dans certaines provinces, ne permettent pas aux personnes de moins de 18 ans d’assister à des activités religieuses.

La résolution rappelle aussi la fermeture l'an dernier de l'église de Sion, la plus grande église de maisons en Chine qui comptait plus de 1500 membres.

Un appel au gouvernement chinois

Le Parlement européen a donc exhorté «instamment les autorités chinoises à faire appliquer le droit, garanti par la constitution, à la liberté de religion pour tous les citoyens chinois.»

Il appelle également les autorités chinoises à mettre fin à leurs campagnes contre les congrégations et organisations chrétiennes, au harcèlement et à la détention des pasteurs et prêtres ainsi qu’aux démolitions forcées des églises.